NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Des militaires portés disparus

Par journaldebangui.com - 18/12/2012

40 soldats restent introuvables à la suite d’une embuscade menée par des hommes armés près de la ville de Ndélé

 

L'armée centrafricaine est sans nouvelles de quarante soldats après une embuscade tendue par des rebelles dimanche près de Ndélé (nord). Des éléments des forces armées centrafricaines (FACA) sont tombés dans une embuscade tendue par les rebelles de l'UFDR. Deux de nos hommes ont été blessés et ont été ramenés à Kaga Bandoro (au sud de Ndélé, ville importante du Nord), tandis que plus de quarante éléments sont portés disparus. Présentement nous n'avons aucune nouvelle d'eux, a précisé un responsable de l’armée, sous couvert de l'anonymat. Lundi 17 décembre, les rebelles ont annoncé qu'ils contrôlaient Bamingui, une localité voisine de Ndélé située à 15 km du lieu de l'embuscade. Ils avaient indiqué qu'ils avançaient vers l'importante ville minière de Bria, théâtre de violents combats en septembre 2011, d'après le Colonel Djouma Narkoyo, porte-parole de l'aile dissidente de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) qui fait désormais partie d'une coalition de trois rébellions dissidentes, baptisée Séléka CPSK-CPJP-UFDR, qui menace de renverser le régime du président François Bozizé si les accords de paix signés avec le gouvernement il y a cinq ans ne sont pas respectés.

 


© http://gabonreview.com
Des hommes de rangs n'ont pas rejoints leur base militaire
Devant l'incertitude et l'indécision du gouvernement, nos hommes sont entrés dans la ville de Bamingui après avoir mis en déroute les forces armées centrafricaines (...) Nos hommes sont en progression vers Bria qui est le prochain objectif, a déclaré à l'AFP le Colonel Narkoyo. La coalition, le Séléka (alliance) a été créée en août par une aile dissidente de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), auteur de plusieurs attaques au nord de Bangui depuis septembre, et la Convention patriotique pour le salut wa kodro (CPSK) du Général Dhaffane Mohamed Moussa, alors que la faction dissidente de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR), à l'origine des violents combats qui ont lieu à Ndelé depuis le 10 décembre, vient d'y adhérer. Le Seleka exige le respect de l'accord de paix signé en 2007 entre le gouvernement et l'UFDR, et la mise en oeuvre concertée des recommandations et conclusions du Dialogue politique inclusif de 2008, qui avait rassemblé pouvoir, opposition, rébellions et société civiles dans un grand forum destiné à pacifier le pays.

Les accords de paix prévoyaient notamment un processus de Désarmement, Démobilisation, Reinsertion (DDR) des anciens combattants alors que le «colonel» Djouma Narkoyo, un des chefs dissidents de l'UFDR, a souligné le 11 décembre: Rien n'a été fait pour nous sortir de la misère. Menacé par de nombreux groupes armés, le président centrafricain François Bozizé, arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 2003, avait entrepris de 2007 à 2011 de leur faire signer des accords ouvrant la voie à une normalisation politique pour la première fois depuis des décennies. Toutefois, depuis quelques mois, le pays fait face à la multiplication d'attaques que les forces armées centrafricaines semblent incapables d'enrayer.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Pour la fin des" bégaillements"

Par Lèngban

18/12/2012 19:24

Chers Compatriotes,
Le plus vite serait le mieux

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués