NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Diplomatie: La Libye ferme ses frontières avec le Tchad

Par Henrie Lucie Nombi - 17/12/2012

Le 16 décembre dernier, le gouvernement libyen a décidé de clore ses limites d’avec l’Algérie, le Niger, le Soudan et le Tchad

 

Les régions de Ghadames, Ghat, Obari, al-Chati, Sebha, Mourzouk et Koufra dans le sud libyen sont considérées comme des zones d'opérations militaires fermées, régies par les lois d'exception en la matière, énonce un texte publié sur le site de l’agence libyenne Lana. Pour pallier à tout désagrément, les parlementaires de ce pays ont décidé la fermeture temporaire des frontières terrestres libyennes avec le Tchad, le Niger, le Soudan et l'Algérie jusqu'à l'organisation de la circulation des biens et des personnes avec ces pays toujours selon ce texte.

 


© REUTERS/Esam Al-Fetor
Par mesure de prudence, la frontière a été fermée pour une durée indéterminée
Cette décision a été adoptée par la majorité parlementaire. Et le ministre de la défense a été mandaté par ceux-ci afin de nommer un gouvernent militaire de la région du sud. Ce gouvernement devrait être revêtu de tous les pouvoirs de l’exécutif. Notamment le pouvoir d’arrêter toute personne recherchée par la justice, ou infiltrée et aussi son rapatriement. S’adressant à l’AFP, Souad Ganour, député de Sebha une ville située à 800 km de Tripoli a accusé une hausse de flux des immigrés clandestins, en prévision d'une éventuelle action militaire internationale au Mali. Une intervention qui a pour but de déloger les groupes armées qui occupent le Nord de ce pays. Elle critique également la recrudescence de la violence et du trafic de drogue et la présence de groupuscules armés qui agissent en toute impunité.

Paradoxalement, le Premier ministre libyen Ali Zeidan déclarait encore le 13 décembre dernier au terme de la visite de 48 heures qu’il a effectué à N’Djamena: Je suis venu pour consolider nos relations avec le Tchad, un pays voisin dont nous sommes liés par l'histoire et la géographie. Nous sommes venus ici, à N'Djaména, déclarer à nos frères tchadiens que l'ère Kadhafi est derrière nous. Nous devrions désormais regarder ensemble dans la même direction. Au cours de cette visite plusieurs accords qui devraient donner une dynamique nouvelle à la coopération sécuritaire, économique, commerciale et politique qui existe entre les deux pays, avaient été conclus.

 

 
MOTS CLES :  Frontière   Tchad   Libye   Fermeture 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués