NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Justice: Les assassins présumés de Lumumba bientôt devant la barre

Par Alain Georges Lietbouo - 14/12/2012

Plus de 50 ans après l’assassinat de l’ex Premier ministre congolais, les pourraient bientôt être jugés

 

La justice belge va-t-elle finalement briser le tabou sur l’assassinat de Patrice Lumumba dont l’histoire a fini de faire le procès. Une enquête a été autorisée sur cette histoire désormais considérée comme un crime de guerre. Les investigations devront déterminer si le transfert en 1961 du prisonnier Lumumba vers la province sécessionniste du Katanga correspond ou non à un crime de guerre. Patrice Lumumba était dans le collimateur des «pays occidentaux» pour son discours assez virulent contre le Roi des Belges à cette époque. Mais aussi, son rapprochement avec l’ex-Union soviétique en pleine guerre froide lui a valu d’autres ennuis. Le président américain de l’époque aurait semble-t-il demandé à la célèbre CIA de se débarrasser de ce Premier ministre très engagé.

 


La justice Belge est compétente pour juger les crimes
Né le 2 juillet 1925 à Onalua, au Congo belge, il est le Premier ministre de la République de l’ex-Zaïre de juin à septembre 1960. Il est, avec Joseph Kasa-Vubu, l'une des principales figures de l'indépendance du Congo belge. Destitué deux mois à peine après sa prise de fonction, Patrice Lumumba sera rapidement confronté à une intervention militaire belge lors de la rébellion de la province du Katanga. En fuite, puis arrêté, il sera tué le 17 janvier 1961. Si les exécutants de cet assassinat sont Congolais, toute l’opération, aurait été commanditée voire organisée par la Belgique. Une commission parlementaire avait déjà reconnu en 2001 la responsabilité morale de la puissance colonisatrice. L’enquête désormais possible, pourra, peut-être, déterminer les rôles joués par chacun.

La décision des autorités judiciaires belges de poursuivre les investigations fait suite à la plainte déposée, en 2010, à Bruxelles, par les enfants du premier chef du gouvernement du Congo-Kinshasa (juin-septembre 1960) devenue République démocratique du Congo contre d'anciens policiers, fonctionnaires et responsables politiques belges. "On vise les assassins. En Belgique, ils sont 12, ils sont vivants et nous voulons qu’ils répondent de ces actes ignobles devant la justice", avait alors indiqué à la presse Guy Lumumba, l’un des fils du dirigeant congolais assassiné. Grâce à la loi belge dite de "compétence universelle", les tribunaux du pays ont la possibilité de juger des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité et de génocides pour peu que les différentes parties aient un lien avec le royaume.

 

 
MOTS CLES :  Lumumba Patrice   Pm   Congo   Belgique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués