NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Mali: Diango Sissoko est le nouveau Premier ministre

Par Alain Georges Lietbouo - 12/12/2012

Il a la responsabilité de former un nouveau gouvernement afin de sortir son pays de la crise dans laquelle elle est plongée depuis neuf mois

 

24 heures après la démission forcée de Cheick Modibo Diarra, le président malien par intérim a nommé mardi 11 décembre, Diango Sissoko comme Premier ministre du Mali. Peu avant la publication du décret le nommant, Dioncounda Traoré avait annoncé qu'il avait accepté la démission de Cheick Modibo Diarra et nommerait son remplaçant tout en indiquant que le nouveau gouvernement serait connu «d'ici à la fin de la semaine»

 


© news.abamako.com
Le nouveau Premier ministre malien Diango Sissoko
Diango Sissoko: un homme d’expérience qui doit convaincre à tout prix
Âgé de 62 ans, il était médiateur de la République depuis mai 2011. De 1972 à 1979, Sissoko il a successivement été directeur adjoint et directeur des services pénitentiaires, ainsi que le directeur de la prison centrale de Bamako, la capitale malienne. Le 13 Novembre 2002, il est devenu directeur du cabinet du Premier ministre. Après avoir servi à ce poste pendant plus de cinq ans. Le 26 Janvier 2008, il est nommé secrétaire général de la présidence, avec rang de ministre. Docteur en Droit, il compte mettre à profit sa longue expérience acquise au fil des années afin de mettre sur pieds les solutions à la crise politique et militaire qui secoue son pays.

Dès la composition de son gouvernement, Diango Sissoko doit tout faire pour apporter une solution adéquate aux problèmes qui divisent son pays depuis bientôt 10 mois. Parmi les préoccupations les plus urgentes: la fin de la transition politique et la reconquête du nord Mali aux mains des rebelles depuis avril 2012. Des questions auxquelles il faut apporter des solutions sans toutefois tomber dans le piège de son prédécesseur. Peu avant sa démission forcée, il était déjà reproché au PM sortant Cheick Modibo Diarra, son intention de vouloir se présenter aux futures élections présidentielles. Par la même occasion l’ex-junte dirigée par le capitaine Sanogo, reprochait à ce dernier son obstination de vouloir faire appel à des forces internationales afin d’en découdre avec les rebelles islamiques qui sévissent dans le nord du pays. Diango Sissoko, devrait donc logiquement se reposer sur l’ex-junte afin de pouvoir réaliser sa feuille de route, sinon…


 
MOTS CLES :  Mali   Gouvernement,   Politique,   Crise 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués