SOCIéTé  |    

Bria: Mme Hawa Bangura aux côtés des femmes victimes de viol

Par RDHC - 10/12/2012

Elle a donné l’exemple de son pays d’origine, la Sierra Léone, qui a traversé des années de guerre, mais qui s’est stabilisé actuellement

 

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-unies, chargée des questions de violence sexuelle en période de conflit, Zainab Hawa Bangura, s’est dit «touchée » par les témoignages des femmes de la ville de Bria, victimes de ce phénomène, pendant les derniers conflits. Elle s’est longuement entretenue avec ces femmes qui témoigné ce qu’elles ont vécu pendant les conflits qui opposaient les deux principaux groupes rebelles présents dans la région, à savoir la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) et l’Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR). Les unes racontent avoir été brutalisées alors qu’elles étaient au champ, les autres relatent avoir été prises à la maison, devant leurs enfants. Une autre catégorie dit avoir subi un viol collectif. «Ce qu’elles ont, c’est parce qu’elles étaient des femmes. Mais le moment est venu pour que cela cesse (…). Le monde dans lequel nous vivons en ce moment n’aime plus que ces genres de chose se produisent. Il faut que les auteurs de ces actes de violence soient traduits devant la justice et qu’ils purgent des peines conformément à ce qu’ils ont fait», a indiqué Mme Hawa Bangura.

 


© journaldebangui.com
Mme Hawa Bangura promet de plaider pour les femmes Centrafricaines aux Nations Unies
Toutefois, elle se optimiste et pense que la Centrafrique arrivera, un jour, à faire arrêter les différents conflits qui mettent la vie des femmes en danger. Elle a donné l’exemple de son pays d’origine, la Sierra Léone, qui a traversé des années de guerre, mais qui s’est stabilisé actuellement et contribue à la consolidation de la paix dans le monde. «Il y a de cela 15 ans en arrière, nous nous battions chez nous. Les personnes étaient été tuées, ses femmes étaient violées. Les Nations-unies étaient intervenues pour nous tirer de cette situation. Aujourd’hui, nous nous aimons et nous participons aux actions des Nations-unies. Nos troupes combattent en ce moment en Somalie sous la bannière l’ONU. Je suis convaincue que la Centrafrique peut aussi arriver à ce résultat», a-t-elle témoigné.

Mme Hawa Bangura promet de plaider auprès des Nations-unies et des personnes de bonne volonté, afin qu’elles appuient la République centrafricaine dans cette quête. «Je sais que les défis sont grands et que la République centrafricaine seule ne peut pas les relever», a-t-elle fait observer. La suite de la visite Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-unies, chargée de cette question des violences sexuelles en période de conflit, prévoit des rencontres avec des autorités centrafricaines. Un autre déplacement à l’intérieur du pays, notamment à Paoua (Nord) où elle rencontrera les acteurs et les victimes des violences. Cette région a été le théâtre, en 2005, de différents conflits entre l’armée, les groupes rebelles et autres groupes armés non identifiés.

Mme Zainab Hawa Bangura a également relevé que si les victimes ne sont pas rencontrées et écoutées, l'on ne connaîtra pas leurs besoins pour mieux répondre à leurs attentes. «J'espère qu'à la fin de mes visites nous aurons un arrangement avec le gouvernement pour identifier les problèmes; et c'est ce qu'on doit faire au cours de cette visite», a-t-elle souligné. Elle affirme aussi être venue «rassurer la population et lui donner espoir», tout en témoignant de l'attention de l'ONU sur la République centrafricaine et de transmettre au conseil de sécurité, les informations relatives aux violences sexuelles. Car, a-t-elle souligné, très peu d'informations circulent sur la RCA, c'est pourquoi elle vient s'enquérir personnellement de la situation. La République centrafricaine est le premier pays africain visitée par Zainab Hawa Bangura depuis sa nomination en juin dernier. Après plusieurs décennies de conflits, les femmes de certaines régions de la République centrafricaine ont été victimes de plusieurs genres de violences sexuelles.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués