SOCIéTé  |    

Centrafrique: 3,3 milliards de FCFA pour réformer le système éducatif

Par Fleury Koursany - 07/12/2012

La convention de financement a été signée entre le ministère du Plan et de l’Economie et l’Agence française de développement

 

C’est dans la salle Justine Kazangba du ministère du Plan et de l’Economie que le gouvernement centrafricain et l’Agence Française de Développement (AFD), ont signé le mercredi, 5 décembre 2012, la Convention de financement d’un montant de 3,3 milliards Fcfa soit 5 millions d’euros. Octroyé sous forme de subvention, ce fonds vise le développement économique et social du Centrafrique à travers le renforcement du capital humain et la réhabilitation du système d’éducation et de la formation professionnelle. Complémentaire du projet d’appui au programme sectoriel éducation (PAPSE), ce programme permettra le renforcement du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation sur trois fonctions clés dont l’efficacité détermine la réussite et l’extension de la stratégie sectorielle. Les trois fonctions clés étant consacrées par le «pilotage», le «système d’information» et la «gestion des enseignants».

 


© journaldebangui.com
Les écoles coraniques pourraient être concernées
Il favorisera aussi la mise au point des dispositifs de formation professionnelle courte qui répondent directement aux besoins des acteurs économiques locaux afin d’améliorer les possibilités d’insertion des jeunes ne s’étant pas inscrits pour le secondaire. L’objectif étant de former d’ici à la fin du projet, environ 4000 jeunes centrafricains. A cet effet, le ministre d’Etat en charge du Plan, Monsieur Abdou Karim Meckassoua a vivement remercié la France pour cette énième aide qui révise à la hausse le portefeuille de l’AFD en Centrafrique avec déjà une dizaine de projets en cours de réalisation dans des secteurs allant de l’énergie en passant par l’eau, l’assainissement, la forêt, l’environnement… Nonobstant ce contexte économique et financier difficile, la France, par ses appuis multiformes continue d’accroître ses concours financiers à la République Centrafricaine, a par ailleurs reconnu le ministre Abdou Karim Meckassoua. Pour sa part, Monsieur Serge Mucetti, haut représentant de la République française en Centrafrique, a précisé que cette aide financière devra renforcer et réhabiliter le système éducatif en déconfiture.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués