FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Bangui: Un cas de Poliovirus sauvage détecté à Bégoua

Par Auguste Bati-Kalamet, RJDH-RCA - 05/12/2012

Il est demandé aux parents faire vacciner systématiquement leurs enfants en vue de barrer la route à cette maladie

 

Un nouveau cas de poliomyélite aurait été détecté au centre de santé de Bégoua, à la sortie nord de la ville de Bangui. Un prélèvement a été fait et envoyé en Afrique du Sud la semaine passée, pour des analyses devant permettre de définir la nature de ce virus, a annoncé le directeur de la Santé publique, le docteur Louis Namboua. Le Dr. Namboua a fait savoir que malgré les trois campagnes de vaccination de lutte contre la poliomyélite qui ont eu lieu, sur toute l’étendue du territoire centrafricain cette année, le polio virus sauvage (microbe attrapé dans la nature à l’air libre) continue de faire des victimes. «La victime a quitté la ville de Bozoum (nord) pour venir s’installer dans la commue de Bégoua. Elle présentait des symptômes qui sont entre autres, la paralysie au niveau des deux bras et des deux jambes. Des analyses sont en cours», a expliqué directeur de la santé publique.

 


© bdpmodwoam.org
Prise du vaccin contre le poliovirus sauvage
Une nécessité de vaccin contre la polio s’impose
Le docteur Namboua a déploré le fait que le programme élargi de vaccination (PEV), ne fonctionne que lorsqu’il y’a une campagne nationale de vaccination. «S’il n’ y a pas d’activité, les enfants sont à la merci de la contamination, alors que ceux de zéro à cinq ans devaient recevoir l’antipolio, dès la naissance et la campagne ne vient que compléter», a-t-il relevé. Il regrette également le fait que, selon lui, «l’intérêt de la vaccination n’est encore bien connu par le public. Il est important que la communauté locale soit impliquée totalement dans le processus de lutte contre le virus sauvage de la poliomyélite. La sensibilisation doit être intense et appliquée», a-t-il poursuivi. Il a par ailleurs annoncé trois passages de vaccination contre la polio au cours de ce mois dans la préfecture de l’Ouham-Pendé et la région de Bangui. D’après lui, le constat est que les enfants sont mal ou ne sont pas du tout vaccinés. C’est pourquoi il y a des poches de résistance. Il a ainsi demandé aux parents faire vacciner systématiquement leurs enfants en vue de barrer la route à cette maladie.

 

 
MOTS CLES :  Polio   Vaccination   Décès   Ressurgence 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués