SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Cyrille Salamatou, un talentueux entrepreneur

Par Luidor NONO - 17/11/2010

Récipiendaire du prix talents des cités 2010, le jeune centrafricain adore toujours le rap et le basketball

 

Comment avez-vous fait pour attraper le virus du rap en Centrafrique?
C’était dans les années 1990, au lycée, le rap était un phénomène de société. On pouvait s’exprimer sur de la musique tout en s’amusant. C’était fun de dire des choses qui nous tenaient à cœur. En 1995, j’ai formé mon groupe EPN (élément parfaitement naturel). Nous avions la volonté de rester naturel dans notre démarche et nos textes. En 1996, nous étions les premiers à s’autoproduire et à enregistré en studio puis nous étions diffusé sur la radio Africa N°1.

Comment a réagit votre entourage, la famille?
Avec mes parents tant que cela n’avait pas d’influence sur les cours, il n’y avait pas de soucis.

 


© journaldebangui.com
Cyrille Salamatou, le jeune entrepreneur et son prix
Qu’est ce qui vous décide à quitter le pays pour où et pour quoi faire?
En 2000. Je suis parti de Bangui pour les études en France mais, j’avais derrière la tête d’essayer de percer car la France est le deuxième pays du Hip Hop après les U.S.A. Je savais que je devais me débrouiller moi-même comme nous l’avions fait avec EPN. Voir comment je pouvais m’organiser et monter une structure afin d’être indépendant et m’autoproduire. Ainsi j’ai créé le Bêota qui est une structure qui me permet d’organiser des concerts etc…

Aujourd’hui quelle est votre actualité?
J’ai plusieurs casquettes (rappeur, producteur, réalisateur de clip vidéo) mais, je suis plus un entrepreneur, un chef d’entreprise surtout avec le lancement de ma marque de Tee-shirts Dabless Wear, dont j’ai reçu un prix au Sénat le 23 octobre 2010.

Et depuis que vous a apporté le prix "talents des cités"?
Le prix "talents des cités" m'a apporté une reconnaissance et m'a permis de me faire des relations avec beaucoup de chefs d'entreprises et de me faire connaître de certaines institutions, de certains politiques même si pour l'instant, je n'ai aucune ambition politique. Donc cela m'a permis de développer mon réseau.

Comment expliquez-vous votre incursion dans la mode et le design?
Le hip hop à ces codes et ces modes. Souvent les acteurs de ce style musical influencent les styles vestimentaires et la mode en général. Depuis que je suis enfant, je suis passionné par le dessin. J’ai pris des cours plus tard et je me suis perfectionné dans l’infographie.

 


© journaldebangui.com
Quels sont vos projets et comment voyez-vous l’avenir?
C’est de développer ma marque Dabless Wear et en parallèle continuer dans la musique en produisant des nouveaux talents et éventuellement développer le Show business en Afrique plus précisément en Centrafrique.

Et le rap en Centrafrique?
Je pense que tout est à faire sur place car, les jeunes qui font cette musique doivent se prendre en main. Ils doivent arrêter d’attendre qu’on vienne les aider car c’est eux la véritable force et je pense qu’ils n’en ont pas assez conscience.

Qu’est-ce que vous diriez à ceux qui veulent se lancer dans la musique comme vous?
Comme je l’ai dit, il leur revient de prendre le pouvoir et de s’organiser car beaucoup ont le talent.

Quels sont vos loisirs préférés?
Basketball et le BMX. C'est une discipline à vélo dont j'aime beaucoup et cela fait parti aussi de la culture urbaine dont je m'inspire ainsi que le basket qui est le sport de rue par excellence. On pense basket, on s’habille basket, On joue au basket. Comme la majorité des centrafricains, j'aime ce sport. Tout ceci influence énormément sur le design de ma marque Dabless Wear.

Votre nom de scène a-t-il une signification particulière?
Oui c’est Dabless qui vient de: The blessing, the blessed en anglais c’est la bénédiction et le bénit. Donc rien à voir avec diablesse!

Votre plat préféré serait quoi?
Ngoudja na losso.
 
MOTS CLES :  Talents Cités   Salamatou   Entrepreneur   Rap   Basketball 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués