INTERVIEW  |    

Centrafrique: Miss Manuella Rossi au Concours Miss Afrique centrale

Par Pacôme Pabandji - 30/11/2012

Dès la mi-décembre l’ambassadrice de la mode et de la beauté centrafricaine honorera plusieurs compétitions de beauté et des festivités en relation avec ses actions en faveur des enfants démunis

 

Dans quelques semaines, la ville de Yaoundé accueillera le Concours Miss Afrique centrale auquel vous prendrez part. Quel en est votre état esprit?
Je suis tranquille et je suis fin prête. Je sais que je serais là le jour du concours. Je ne suis pas du tout stressée et plutôt très contente.

Vous avez pris part une grande compétition continentale a l’issue de laquelle vous êtes arrivée dans le top 10. Pensez-vous que cela pourra renforcer davantage votre position pour cette compétition sous régionale?
C’est une compétition de beauté et d’intelligence donc cela veut dire qu’il y aurait peut-être d’autres filles qui seront plus belles et plus intelligentes que moi. Moi je ne me considère pas comme la plus belle ou la plus jolie mais, je me dis toujours que je suis présentable et j’ai tous les atouts d’une belle femme africaine et je suis intelligente, donc je me lance. Ce jour-là, si mon étoile brille, plus que pour les autres, je serai élue miss Afrique centrale CEMAC. Si ce n’est pas du tout le cas, je serai quand même contente d’y avoir participé.

 


© journaldebangui.com
Miss Manuella Rossi
Que se passera-t-il s’il arrivait que vous soyez élue Miss Afrique centrale?
Je serai vraiment très contente déjà pour moi, pour ma famille et surtout pour mon pays la Centrafrique. Mon élection comme Miss, j’en suis convaincue, pourrait m’ouvrir beaucoup de portes dans le cadre de mes projets humanitaires.

Et si vous n’étiez pas élue?
Je ne serais pas déçue. Cela restera une expérience inoubliable et graver à jamais dans ma mémoire. Ce ne sera pas la fin du monde donc ça ne m’empêchera pas de continuer à me battre dans d’autres compétitions et aussi pour mon projet humanitaire.

Vous êtes engagée à aider les orphelins, les enfants démunis et les enfants de la rue. Quelle est la suite de vos actions?
C’est depuis le mois de janvier 2011 que je me suis engagée à aider les orphelins de mon pays la Centrafrique. J'ai fait des dons de bancs et de tables à une association (Espoir et charité). Je me suis engagée aussi auprès de l’association pour les aider financièrement pour une durée d’un an. J’ai fait également des dons de médicaments. En mai 2011, j'ai aidé à fournir 50 cartes d’identité nationale aux orphelins et j’en ai inscrit deux à l’autoécole. J’ai amené des médicaments au Centre d'accueil de la voix du cœur. J’ai également distribué des habits et des chaussures à ceux qui vivent dans la rue et, grâce à ma formation d’infirmière, j’ai pu soigner leurs blessures. Récemment, j’étais dans un village en Centrafrique (Pissa) où j’ai également fait des dons aux orphelins de ce village (vêtements et fournitures d’école). Là j’y retourne en décembre pour faire encore 100 cartes d’identité et cinq permis de conduire à cinq de ses orphelins. Mon plus grand projet est de construire un centre d’orphelinat et un centre de formation pour les orphelins dans mon pays la Centrafrique.

Cependant la Centrafrique n’est pas votre seul terrain de prédilection
En effet, lors de mon passage à Abidjan en Côte d’Ivoire pour le Salon international de la mode africaine, j’ai profité pour faire un petit don aux centres d’orphelinat d’Abobo.
Un projet à court terme?
Pour le moment je me rends d’abord et pour la première fois, au Concours Miss Afrique centrale du 12 au 14 décembre et à la Fashion week du 15 au 16 décembre de Yaoundé au Cameroun. Je suis même invitée à Libreville au Gabon dès le 17 décembre pour un grand gala afin de récolter de l’argent pour les orphelins. Et bientôt je serai à Bangui pour le casting de Miss université Centrafrique et celle qui sera élue ira au Nigeria pour représenter notre pays au concours de Miss université Afrique. Ensuite, l’on enchainera sur la Fashion Week de Bangui pour le 25 décembre. Pour les fêtes de fin d’années, je serais encore avec les enfants des villes de Centrafrique.

 

 
MOTS CLES :  Afrique Centrale   Beauté   Mode   Ambassadrice 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués