NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Egypte: La fronde des juges contre les pouvoirs de Morsi

Par Journaldutchad.com - 26/11/2012

Le Club des juges d'Egypte et les magistrats du pays sont entrés en grève nationale contre l'élargissement des pouvoirs du président Mohamed Morsi

 

Ce lundi 26 novembre la suspension du travail dans tous les tribunaux et les administrations du parquet pour protester contre la décision du président de mettre ses décisions à l'abri de tout recours judiciaire, est effective. Le décret a provoqué la colère de l'opposition et des magistrats et bousculé la Bourse du Caire. L'Egypte aborde donc la semaine en pleine effervescence politique. Un demi-millier de personnes ont été blessées lors de manifestations de rue, au lendemain dudit décret surprise du chef de l'Etat. Pour la gauche, les libéraux, les socialistes et d'autres, le décret révèle les tendances autocratiques d'un apparatchik des Frères qui avait été jeté en prison sous l'ère Moubarak.

 


© lejsl.com
Le président du Club des juges, Ahmed al-Zind, a dénoncé «une attaque féroce contre la justice égyptienne»
Caractère "provisoire"
Le président, d'après les médias officiels, continue pour sa part de consulter ses conseillers. La présidence égyptienne a tenté dimanche d'apaiser la colère de l'opposition et des magistrats et souligné le caractère "provisoire" du décret présidentiel. Manifestations et contre-manifestations sont prévues en début de semaine. Demain mardi, partisans et adversaires du "nouveau Pharaon d'Egypte", comme l'appellent désormais ses détracteurs, sont invités à protester en masse, ce qui fait redouter de nouvelles violences.

Journalistes mobilisés
Le syndicat des journalistes a voté pour la grève à l'occasion d'une réunion d'urgence, mais n'a pas encore défini de date, ont indiqué des participants. Il souhaite protester contre le manque de liberté de la presse dans la Constitution en cours d'élaboration. Dimanche, la Bourse du Caire a plongé de près de dix pour cent au premier jour de sa réouverture après la publication, jeudi soir, du décret Morsi. Jamais les valeurs n'avaient accusé une telle baisse depuis la "révolution du Nil" qui a abouti en février 2011 à la chute d'Hosni Moubarak.

Sit-in
Au Caire, le sit-in de protestation entamé vendredi soir se poursuivait dimanche sur la place Tahrir, où une trentaine de tentes ont été érigées, pour protester là aussi contre le renforcement des pouvoirs présidentiels. Dans la grande rue Qasr al-Eini, adjacente de la place et où les heurts ont souvent lieu entre policiers et manifestants, les forces de sécurité ont commencé à construire un "mur" pour empêcher les protestataires de s'approcher des bâtiments officiels, ont indiqué des témoins.

Manifestations pro-Morsi
Les Frères musulmans, la puissante confrérie dont est issu le président Morsi, ont eux appelé à des manifestations dimanche après-midi dans l'ensemble des provinces en signe de soutien à "leur" président. Dans un communiqué, ils ont demandé aux Egyptiens de se rassembler à la sortie des mosquées après la prière, dans les chefs-lieux des provinces. Ils ont aussi appelé à une manifestation massive mardi sur la place Midane au Caire, près de la place Tahrir, où les opposants au président prévoient également une manifestation le même jour.

 

 
MOTS CLES :  Egypte   Morsi   Pouvoirs   Grève Nationale   Juges 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués