FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Centrafrique: Les députés face au VIH/SIDA

Par Pacôme Pabandji - 23/11/2012

Les représentants du peuple au palais de l’Assemblée nationale ont été sensibilisés à la diffusion de l’information sur le sida

 

M. Aurélien Simplice Zingas, responsable de la commission santé à l’Assemblée nationale, a présidé l’ouverture d’un atelier de l’information sur le VIH/SIDA le jeudi 22 novembre 2012. Un atelier organisé par l’UNFPA à l’intention des députés de la nation, afin de les sensibiliser pour qu’ils puissent véhiculer les informations dans leurs différentes circonscriptions. Ainsi, le problème de la santé préoccupe de plus en plus les parlementaires centrafricains. Face au défi de l’heure consistant à lutter contre le VIH/SIDA dont le taux en République centrafricaine est de 4,9%, le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) en Centrafrique a organisé ledit atelier.

 


© journaldebangui.com
Le PM Faustin A. Touadera lors de l'AG du CNLS en juillet 2012 à l'Assemblée nationale de RCA
A l’ouverture des travaux, M. Eliwo Akoto, représentant de la représentante du FNUAP en Centrafrique a précisé que l’un des objectifs visés est de présenter aux parlementaires le niveau d’atteinte de l’épidémie sur le territoire de Centrafrique et son évolution depuis 2006. L’autre objectif visé reste d’informer les députés sur les problèmes préoccupants afin de renforcer leurs engagements dans la riposte face au SIDA. Il a précisé qu’en appuyant tant sur le plan financier que technique la lutte contre ce fléau, le FNUAP pense ainsi contribuer à aider le gouvernement centrafricain à mieux planifier son développement et à mieux orienter ses stratégies de lutte contre le SIDA. On n’ignore pas que le SIDA constitue l’une des menaces qui freinent le développement de la République centrafricaine.

Pour l’honorable Zingas, cette formation des parlementaires sur l’information liée au VIH/SIDA intervient à un moment où la République centrafricaine se met sur la ligne de défense contre le SIDA. «La formation vient renforcer l’engagement de tout un peuple contre cette pandémie qui fait du ravage à travers le pays», a souligné M. Zingas. En République centrafricaine, selon l’UNFPA, la prévalence est de 4,9% en moyenne pour le VIH/SIDA soit, 6,3% chez les femmes, 3% chez les hommes et 2,8% chez les jeunes de 15 à 24 ans, en particulier les jeunes filles. On espère que cette formation sera un atout pour l’Etat centrafricain à travers les députés car le pays a besoin de réduire davantage le taux du fléau.

 

 
MOTS CLES :  Vih/sida   Députés   Information   Assemblée National 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués