ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Afrique centrale: concertation pour une coordination de fréquences audiovisuelles

Par Journaldebangui.com, Xinua - 22/11/2012

Cet atelier de trois jours se tient après la réunion tripartite sur la coordination des fréquences aux frontières, tenue à Brazzaville

 

Des experts en télécommunications de l’Afrique centrale sont réunis depuis lundi à Brazzaville dans le cadre de la coordination des fréquences audiovisuels aux frontières et de la préparation du passage de la diffusion analogique à la diffusion numérique en 2015. Les experts venus du Gabon, de Sao-Tomé et Princippe, de la RD Congo, du Cameroun et du Congo-Brazzaville vont définir une feuille de route claire, précise et assortie de tous les indicateurs sur les actions à mener à court et moyen terme avant l’extinction définitive de la diffusion analogique, décidée en juin 2007 à Genève lors d’une conférence régionale sur les radiocommunications.

 


© centerblog.com
Les pays de la zone Cemac préparent le passage au numérique de 2015
Organisée par le Conseil supérieur de la communication en collaboration avec l’Agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE), cet atelier de trois jours se tient après la réunion tripartite sur la coordination des fréquences aux frontières, tenue à Brazzaville du 17 au 19 octobre dernier, conformément au plan de Genève 2006 entre le Congo, l’ Angola et la RD Congo et qui visait entre autres à préparer le passage à la diffusion numérique en 2015. «[i Cette mutation vers la diffusion numérique passe par une modification du plan national des fréquences afin de dégager une bande de fréquences dans la plage de 690 à 862 Mhz, appelées encore «Dividende numérique», très prisée pour les technologies de nouvelle génération », a souligné le directeur général de l’ARPCE, Yves Castanou. «Il est nécessaire (…) de mettre en place des mécanismes de coordination des fréquences, car, la propagation des fréquences ne s’arrête pas aux frontières», a-t-il indiqué.

Pour le président du conseil supérieur de la liberté de communication, Philippe Mvouo, les recommandations de la réunion de coordination des fréquences sur la transition vers l’audiovisuel numérique et le dividende numérique, organisée récemment par l’Union africaine des télécommunications (UAT) à Accra (Ghana), appellent les pays membres de cette institution d’adopter la norme commune de diffusion numérique au niveau sous régional et régional en Afrique d’ici décembre 2012. Ces pays doivent par ailleurs mettre fin à des activités de planification des fréquences nationales et internationales pour le déploiement de la télévision numérique et l’extinction de l’analogie en juin 2013; débuter le déploiement de la télévision numérique en septembre 2013; commencer l’extinction de l’analogique dans la bande UHF en juin 2014 et finir avec l’extinction de l’analogique dans la bande VHF en juin 2015.

 

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués