NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Un projet de contribution citoyenne pour financer le budget 2013

Par journaldebangui - 13/11/2012

Chaque citoyen centrafricain devra apporter son concours pour le financement du budget 2013.

 

Dès l’exercice budgétaire 2013, les centrafricains vont participer de façon directe au fonctionnement de l’Etat à travers le concept de la contribution citoyenne. L’avant projet comportant cette mesure a été déposé fin octobre dernier par le gouvernement devant le parlement. On y découvre que le budget pour l’année prochaine s’élève à 260 milliards 900 millions de francs CFA. Et parmi les mesures avancées pour le financer, il y a donc la contribution citoyenne. Dans l’exposé des motifs, le ministre de Finances évoque les priorités du gouvernement qui sont celles contenues dans le document de stratégie de réduction de la pauvreté, (DSRP II). Paix, gouvernance, état de droit, relance économique, santé, éducation.

 


Le parlement devrait se pencher sur l'avant projet
A côté des financements attendus des partenaires au développement, les recettes engrangées par la direction générale des impôts et domaines. Mais si le projet de loi est voté, l’innovation qu’elle contient, c’est la contribution citoyenne. Trois propositions sont sur la table des parlementaires. Premièrement, celle qui astreint tout citoyen centrafricain âgé de 18 à 64 ans, à l’exclusion des élèves et étudiants, non soumis à l’un quelconque des Impôts prévus par le Code Général des Impôts est astreint au paiement d’un montant de 10.000 francs CFA. Un arrêté du ministre en charge des finances et du budget fixera les modalités de perception.

Deuxième proposition, une contribution citoyenne de 5000 frs à 3000 frs selon les tranches d’âge, centrafricain résident sur le territoire national à l’exclusion des fonctionnaires et agents de l’Etat, assujettis aux impôts prévus par le Code Général des Impôts, des élèves et étudiants. Enfin, la troisième proposition que les députés doivent examiner, le paiement chaque année pour tout citoyen centrafricain âgé de 18 à 64 ans, résidant sur le territoire national une contribution citoyenne d’un montant forfaitaire de 1500 frs ou 1000 frs, sauf les fonctionnaires et agents de l’Etat, les élèves et les étudiants. Si le projet de loi est voté, un arrêté du ministre en charge des finances et du budget fixera alors les modalités de perception.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués