NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: D’autres militaires tchadiens rentrent chez eux

Par journaldebangui.com, RFI - 29/10/2012

Après le général Baba Laddé, le tour des militaires tchadiens chargés de la sécurité du président Bozizé est venu de plier bagages

 

L’information a été rendue publique par Josué Binoua, ministre centrafricain en charge de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Le même ministre qui sera ce lundi, 29 octobre dans la capitale tchadienne, puisque porteur d’un message du Président centrafricain François Bozizé Yangouvonda à son homologue président du Tchad Idriss Déby Itno. On ignore pour l’instant qui a pris cette décision. S’agit-il d’un message de remerciement et ou le contraire ? En tout cas, difficile de répondre à cette question. Personne ne sait pour l’instant si c’est Bozizé ou c’est Déby qui a pris cette décision. La visite du ministre Binoua dans la capitale tchadienne est d’une courte durée, mais son cabinet affirme cependant que le ministre pasteur apporte le message personnel du président Bozizé à son homologue Déby.

 

Ces derniers temps en Centrafrique, la tension est au comble entre la population et les militaires tchadiens de la garde présidentielle. Ceux-ci sont très souvent donnés pour responsables de plusieurs cas d’exactions sommaires. Beaucoup de Centrafricains interrogés sont satisfaits du retour de ces hommes. Interrogées par RFI, les autorités gouvernementales préfèrent ne pas faire de commentaire sur l’information. Pendant ce temps, d’autres sources affirment que quelques hommes ont déjà été rapatriés depuis la semaine dernière. On ignore toujours leur nombre exact présent dans le pays, mais ils occupent une place stratégique pour le régime de Bangui. Ils occupent la première et la dernière ligne de l’escorte du président Bozizé. C’est aussi eux qui sécurisent le Palais de la Renaissance et le quartier présidentiel de Sassara, qui est également le fief de plusieurs hauts dignitaires du pouvoir de Bangui. Le contingent tchadien de la garde présidentielle centrafricaine avait accompagné l’actuel Chef de l’Eta à conquérir victorieusement le Palais de la Renaissance lors du coup d’Etat du 15 mars 2003 qui avait mis fin au régime du président de l’époque, Ange Félix Patassé.

Avec ce retour au pays, le Chef de l’Etat centrafricain devra revoir sa copie en ce qui concerne sa sécurité rapprochée quand on sait que l’actuel président centrafricain a peu de confiance aux forces armées centrafricaines dont on ne cesse d’accuser de complicité dans les tentatives de révolution de Palais.

 

 
MOTS CLES :  Tchad   Centrafrique   Gardes   Militaires 

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Il faudrait que ces criminels rentrent

Par Le Juif Noir

29/10/2012 22:12

Il faudrait que ces criminels rentrent chez eux. Les Centrafricains doivent prendre leur responsabilité en respectant leurs dirigeants et rétablir nos valeurs culturelles sociales et morales. Chaque centrafricain doit cultiver la paix autours de lui pour que plus jamais des forces étrangères puissent mettre pied chez nous pour nous humilier et tuer nos confrères et consœurs…. Le centrafricain n est pas habitué a ces genres de crimes odieux et la barbarie qui caractérisent ces gens âpres ceux la, il faudrait que les forces étrangères fomuc ou fomac etc …..qui viennent promouvoir une indiscipline et prostitution rentrent chez eux. Celui qui vient chez nous et ne nous respectent pas, ne respectent pas nos dirigeants et nos citoyens doit prendre la porte. Il faudrait que les centrafricains se réveillent et détruisent le mythe de l étrangers et s’investissent plus dans des activités économiques. Il faudrait que chaque centrafricain prenne son destin en main dans l’ amour des uns et des autres et s’identifier comme centrafricain de valeur, digne et n’est pas suivre des gens avec un esprit démoniaque qui trompent les naifs et nous apprennent a nous diviser et nous haïr les uns les autres !!
Esperons que les centrafricains ont vu la méchanceté des barbares et vont s’aimer plus qu’ avant
Ce beau pays et son beau peuple si on pouvait tout simplement développer un peu d’ amour et de compassion pour des uns et des autres on ne serait pas envahi par ces méchant de MLC et du Tchad.
Ces méchants ont introduit chez nous le braquage, le zaraguinage, vol, viol, bain de sang en plein jour, aucun sentiment humain en eux…..certains se prennent pour des anges de la paix dommage ce sont des prostitues et des satanistes qui viennent s’attaquer a nos jeunes filles, sœurs et enfants…avec leur argent sale, sachant que nous sommes dans des situations catastrophique !!!
Si chaque centrafricain pouvait avoir de l’amour et de la compassion l’un pour l’autre on aurait pas vu toute cette catastrophes humaines.
Il est temps que nous prenions notre destin en main !!
Plus de coup d’etat,
Plus de guerre,
Les responsables du trésor doivent arrêter de voler et pays les fonctionnaires comme il se doit,
Les douaniers doivent arrêter de voler ces grosses sommes d’argent dans des sac pour ramener chez eux mais plutôt verser au trésor pour le paiement de salaire,
Les gendarmes et les policiers doivent coordonner leurs opérations pour éradiquer les braqueurs La population doit aider nos policiers et gendarmes et militaires en opération en identifiant les braqueurs et zaraguinas,
Les centrafricains doivent retrouver le sens de la vie, la dignité et le respect des valeurs humaines chez eux avant tout.

vigilance

Par japonais

30/10/2012 18:18

Nous voulons la paix en RCA, arrêtons de tous jeter sur les tchadiens . On a une part de responsabilité pour ce pays.Gérer un Etat n'est pas forcement d'être Président ou avoir un haut poste à la tête d'une institution donnée. La RCA à toujours été depuis l'accession au multipartisme, un champ de bataille pour les dirigeants politique, dans le seul souci d'être aux de la Présidence.Ce constat est connu de tout le monde. Ce petit et beau pays ne peut évoluer,car trop de tensions sociales, engendre des grognes, crises socio-politico-économiques,soulèvements populaire, des replis identitaires, et autres attitudes du genre à inciter la population,contre le regime en place,voir la destabilisation. Le temps est passé pour ces actes inhérents,révolus ou des nations pensent à la construction des infrastructures,routiéres, sanitaires,des écoles, l'électricité pour tous, l'eau potable le tout intériorisé dans l'emploi des jeunes matrice du developpement.On ne saurait resté dans l'immobilisme et la barbarie, gage du sous developpement.
En effet, patriote que suis je sans donner une analyse de la situation de mon pays, me ronge chaque fois que je lise des journaux, ou suivre leur l'internet l'évolution de la situation, étant loin de Bangui, à Berberati.

Qui est tu Centrafricain?

Par soleil

31/10/2012 13:01

Il est temps que chaque fille et fils du pays puissent prendre en mains le situation de son pays.

Les militaires Tchadiens vont rentrés certes. Ils ont commis beaucoup d'exactions et de crimes sur le territoire centrafricains au vu et au su de tous. Pauvres victimes. comment pensé les plaies ? on est tous meurtrie.

Mais sont ils les seuls à avoir commis cela? est ce que nos hommes armés se respectent? respectent ils le droit des civils centrafricains?

Le centrafricain lui même se respecte t'il?
Aime t'il sont frère centrafricain?
œuvre t'il pour l'intérêt national?

Il es temps que les autorités centrafricaines s'investissent à fond pour redonner à notre armés le vrais visage d'une armés nationale digne, soucieuse de la sécurité nationale.
Cela n'est pas impossible. Une vrais volonté politique peut redonner à notre armés cette valeur qu'elle a perdu.

Ceci on l'espère servira de leçons à tous centrafricains car, comment un père de famille nombreuse peut il dire je n'est pas confiance en mes enfants, je me confie aux enfants de mon voisin?

Il est temps de nous redonner confiance les uns au autres car sans cela, notre pays ne pourra jamais aller de l'avons. Que le plus fort soutien le plus faible. Nous avons des potentialités, des valeurs dont notre pays à besoins pour son développement. Notre patrie a besoins de nous en premier lieu. Les autres ne serons la que pour compléter le travail que nous aurons entrepris avec amour et dévouements dans le soucis de l'intérêt de toutes la nation centrafricaine.

Qui est tu Centrafricain?

Est tu vraiment incapable de relever le défi, de te faire confiance et d'aller de l'avons?

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués