ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique : Les transporteurs d’hydrocarbures se plaignent

Par Pacôme PABANDJI - 22/10/2012

Regroupés autour d’une plate forme, les transporteurs dénoncent les tracasseries douanières aux frontières.

 

Regroupés autour d’une plate forme, les transporteurs dénoncent les tracasseries douanières aux frontières.Ces derniers temps, les transports centrafricains regroupés au sein du Groupement des transporteurs de Centrafrique se plaignent du fait que dans le marché du transport du pétrole tchadien vers la République centrafricaine ils ne gagnent pas beaucoup. Cela est dû à plusieurs problèmes dont le retard dans la mise en place d’une convention comme cela a été le cas entre les gouvernements centrafricain et camerounais. En 2010, les gouvernements centrafricain et camerounais avaient signé un accord appelé «Accord d’Almaty» fixant la répartition des quotas entre les pays en littoral sans façade maritime et les pays littoraux. La République centrafricaine n’ayant pas de façade maritime, ne se plaint pas vraiment car un quota de 65% a été affecté aux transporteurs centrafricains et 35% par les camerounais. Ainsi, les transporteurs centrafricains bénéficient de la plus grosse part du marché de transport des marchandises vers le pays. Depuis Douala, c’est le Bureau d’affrètement routier (BARC) de Centrafrique qui gère le fret alloué à la République centrafricaine. Avec le Tchad, c’est tout un problème.

 


© journaldebangui.com
Les taxes douanières doivent etre allegées
D’après le SG du GTC, le pétrole tchadien qui vient d’être exploité, intéresse la République centrafricaine par son coût moins élevé et la qualité. Mais entre temps, c’était la société TOTAL qui amenait le pétrole tchadien en République centrafricaine mais cela a été source de beaucoup de conflit. Ainsi, le ministère centrafricain des affaires étrangères avait organisé une assise regroupant les deux parties, histoire de faire des propositions et trouver des arrangements en attendant une éventuelle signature de nouvelle convention. Un draft a été fait et probablement transmis à la partie tchadienne. Cependant, les transporteurs centrafricains broient toujours du noir car ceux-ci trouvent très difficilement du marché dans le transport du pétrole tchadien en République centrafricaine. Ce sont plutôt les transporteurs tchadiens qui se réjouissent d’avoir gagné la totalité du marché de transport de leur pétrole. Le ministre délégué auprès de la présidence de la République chargé des mines se serait rendu au Tchad pour le sujet mais la suite n’est pas encore connue. Ainsi, le bout du tunnel paraît de plus en plus long pour les transporteurs centrafricains qui attendent leur salut de la signature de la convention portant affection du quota de transports du pétrole tchadien en République centrafricaine. Et pourtant, c’est l’Agence pour la régulation des produits pétroliers de la République centrafricaine qui va acheter ce pétrole depuis la raffinerie de Djemaya pour venir assurer la distribution à Total, Tradex, … Pour cela, le GTC n’a pas tardé à se rapprocher du gouvernement sous la houlette du ministre d’Etat aux transports, M. Parfait Anicet Mbay. C’est lui qui organise donc des rencontres entre les transporteurs et son département, histoire de débattre du sujet.

On parle d’au plus tard en décembre pour la signature définitive de la convention mais même le GTC se plaindrait du fait qu’il ne maîtrise rien en l’état d’avancement du dossier. En attendant, les transporteurs centrafricains du domaine des hydrocarbures sont sur la sellette et donc, obligés de garer. Il revient donc au gouvernement centrafricain, particulièrement au ministère d’Etat aux transports de tout mettre en œuvre pour l’aboutissement de la convention, synonyme du réveil du secteur de transport des hydrocarbures en République centrafricaine.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués