SOCIéTé  |    

Conflit Est du Congo: International Crisis Group évalue l’échec de la stabilisation

Par Alain Georges Lietbouo - 17/10/2012

C’est le contenu d’un rapport récemment publié par l’organisation internationale sur la situation en RDC

 

La stabilisation donc est loin d’être un acquis dans l’est du Congo. Selon le récent rapport de l’international Crisis Group intitulé «L’Est du Congo: Pourquoi la stabilisation a échoué», les spécialistes dans la prévention des conflits donnent des raisons de cette impasse. «Depuis la mutinerie de Bosco Ntaganda en avril 2012 et la formation du Mouvement du 23 mars (M23), les Kivus sont en proie à une nouvelle spirale de violence. Cette crise révèle que les problèmes d’aujourd’hui sont les problèmes d’hier car le cadre de résolution du conflit défini en 2008 n’a pas été mis en œuvre. L’application de l’accord du 23 mars 2009 entre le gouvernement et le Conseil national pour la défense du peuple (CNDP) a été un jeu de dupes au cours duquel les autorités congolaises ont fait semblant d’intégrer politiquement le CNDP tandis que celui-ci a fait semblant d’intégrer l’armée congolaise. Faute de réforme de cette dernière, la pression militaire sur les groupes armés n’a eu qu’un impact éphémère et la reconstruction post-conflit n’a pas été accompagnée des réformes de gouvernance et du dialogue politique indispensable. Face à cette impasse, l’institution de prévention des conflits armés va plus loin pour proposer une approche afin de sortir de cette nouvelle situation conflictuelle.

 


© www.lacroisette.org
Un espoir existe tout de même.
Pour sortir de la crise et résoudre ce conflit qui dure depuis presque deux décennies dans les Kivus l’institution préconise plusieurs options dont les plus importantes sont :un cessez-le-feu entre le M23 et les autorités congolaises qui doit être négocié par les Nations unies, une sanction des personnes ayant soutenu le M23, un embargo sur les armes à destination du Rwanda et l’arrestation de Bosco Ntaganda, entre autres. Selon ledit rapport, « Toutes ces mesures requiert une pression claire et coordonnée des bailleurs des régimes rwandais et congolais.» «[i Après avoir analysé l’échec annoncé de la stabilisation des Kivus dans le rapport Congo: pas de stabilité au Kivu malgré le rapprochement avec le Rwanda], ce nouveau briefing de Crisis Group retrace la reprise des violences et souligne que cette région n’a pas besoin d’une nouvelle approche stratégique, elle a besoin que les nombreux accords politiques signés et les plans de stabilisation cessent d’être des promesses sans lendemain souligne en guise de conclusion ledit rapport publié le 4 octobre 2012.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués