SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

L’écrivain Emmanuel Dongala est le Prix Virilo 2010

Par Maturin Petsoko - 10/11/2010

De mère centrafricaine, il a été récompensé pour son roman «Photo de groupe au bord du Fleuve»

 

Un an après avoir récompensé "Des hommes" de Laurent Mauvignier, le jury le prix littéraire a déclaré avoir apprécié le roman d’Emmanuel Dongala intitulé la "Photo de groupe au bord du fleuve" qui n’est rien d’autre que "la description féministe d'une Afrique contemporaine démunie et violentée, mais pleine d'espoir et d'humanité ". Dans une magnifique épopée romanesque, Emmanuel Dongala brosse les portraits de femmes congolaises, coincées entre tradition, patriarcat et velléités égalitaires. C’est la post-colonisation vue par les yeux d'une quinzaine de femmes qui cassent des cailloux, vendus 10.000 francs CFA le sac pour tapisser un aéroport de gravier. C'est un pays où "on peut faire des choses sans les hommes, mais [où] on ne peut rien faire contre eux"; où les maris sont infidèles et où le viol reste l'outil de la domination masculine. «Tout cela m'a beaucoup marqué, et m'a donné envie d'écrire un roman pour ces femmes, afin de rendre hommage à leur courage, à leur ténacité» a-t-il déclaré.

 


Une biographie immense
Né en 1941 de père congolais et de mère centrafricaine, Emmanuel Dongola est aujourd'hui professeur de chimie à Bard College dans l'état de New York et de littérature africaine francophone à Simon's Rock College, dans le Massachusetts. Il a publié cinq ouvrages que sont ‘’Un fusil dans la main’’, ‘’un poème dans la poche’’ (roman, 1973), ‘’Jazz et vin de palme’’ (nouvelles, 1982), ‘’Le feu des origines’’ (roman, 1987), ‘’Les petits garçons naissent aussi des étoiles’’ (roman, 1988), et ‘’Johnny Chien Méchant’’ (roman, 2002). Figure du renouveau de la littérature africaine, Emmanuel Boundzéki Dongala consacre une grande partie de son temps à la littérature en tant qu'animateur du célèbre théâtre de l'Eclair à Brazzaville. Exilé en Amérique après le début des conflits qui frappent son pays à la fin des années 1990, l'écrivain porte un regard désenchanté mais non dénué d'humour sur l'Afrique. Ainsi, 'Johnny Chien Méchant', son ouvrage le plus célèbre, dépeint de manière crue et cynique la tragédie des enfants soldats. En 2010, il défend la cause des femmes dans 'Photo de groupe au bord du fleuve', un roman dans lequel il raconte l'histoire d'une lutte de casseuses de pierres pour vendre le fruit de leur travail à un meilleur prix. Ecrivain réaliste en quête de vérité, Emmanuel Dongala a fait de la littérature un moyen privilégié pour mettre à jour les faces cachées du monde et de l'homme.

Avec sa pièce de théâtre ‘’Photo de groupe au bord du Fleuve’’ il engrange un titre éponyme qui "récompense un roman francophone publié dans l'année ayant touché le jury par son audace littéraire, sa justesse, ou toute autre qualité faisant sens ".

 

 
MOTS CLES :  Dongala   Viilo   Centrafrique   Roman   Litterature 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués