ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Bangui M’Poko: Les financements bouclés à quelques conditions près

Par Fleury Koursany - 10/10/2012

La table ronde des partenaires consacrée à la modernisation de la plateforme aéroportuaire s’est achevée ce jeudi, 12 octobre 2012 au Ledger Plaza Bangui

 

Elle a permit à la République Centrafricaine de «boucler» à quelques conditions près, le financement de la modernisation et mise aux normes de l’Aéroport International Bangui M’Poko. Des partenaires présents, l’AFD (Agence Française de Développement) s’est engagé à décaisser sous forme de don, 3 milliards de Fcfa, idem pour la BDEAC (Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale) qui mettra à la disposition de la RCA, une subvention de 3 milliards Fcfa sous réserve de validation par son Conseil d’Administration et la BAD qui est, elle aussi intéresser au financement de ce projet à hauteur de 6,5 milliards Fcfa. Les 85% du financement total de ce projet avoisinant les 60 milliards Fcfa seront supportés par le partenaire chinois Exim Bank of China à des taux de remboursement de l’ordre de 5%. Ce qui réconforte le ministre délégué à l’Aviation Civile, Théodore Jousso qui, à la clôture des assises de cette table ronde s’est réjoui de la disponibilité des partenaires à appuyer le gouvernement centrafricain dans son effort de modernisation et de mise aux normes de l’Aéroport international Bangui M’Poko.

 


© journaldebangui.com
Le premier ministre Touadéra a pris part à la conférence des Bailleurs de Fonds
Réhabiliter pour sauver
Lequel Aéroport, selon Théodore Jousso, «n’est plus globalement en mesure de réponde de manière satisfaisante aux besoins des usagers et des exploitants», d’autant plus que les travaux de consolidation programmés tous les 15 ans pour des infrastructures du genre n’ont pas été faits depuis 1967, année de mise en service de l’Aéroport Bangui M’Poko. A cet effet, le gouvernement centrafricain, rajoute Jousso, soucieux de garantir la sécurité et la sureté du transport aérien en Centrafrique et d’offrir des services de qualité aux usagers et exploitants entreprendra avec l’aide de ses bailleurs, la modernisation et la mise aux normes de l’Aéroport Bangui M’Poko. Il s’agira concrètement de la construction de la clôture de l’Aéroport sur un périmètre de 12 km, l’allongement de la piste de 2600 à 3200 mètres, l’extension du bâtiment de l’aérogare, l’augmentation des surfaces disponibles pur les bureaux des compagnies, l’extension de l’aire de stationnement des avions, la construction d’une deuxième bretelle d’accès ou de dégagement de la piste. Un projet ambitieux qui nécessite un effort d’investissement massif pour permettre à l’Aéroport international Bangui M’Poko de fournir dans un futur proche, des services de qualité aux normes mondialement reconnues.

Ce qui fait dire au Premier ministre Faustin Archange Touadera que le défi est d’importance méritant ainsi une «riposte nationale à la hauteur des enjeux». Dans la mesure où, la République Centrafricaine, pays sans littoral maritime, se doit de miser sur le transport aérien pour faciliter son désenclavement, talon d’Achille des actions du gouvernement. Etant donné que le transport aérien, selon le Premier ministre, demeure le «point d’ossification du soutien à la croissance». Car située au cœur du Continent Africain, la RCA «est située dans l’axe des grands courants de trafic aérien qui traversent l’Afrique», ajoute Touadera. Et pour tirer meilleur parti de cet atout, il nous faut disposer des infrastructures aéroportuaires offrant toutes les caractéristiques compatibles aux exigences de sécurité, de sureté et de qualité de services. D’où l’intérêt de la modernisation de l’Aéroport international Bangui M’Poko, précise le premier ministre. «Réhabiliter, c’est-à-dire sauver l’Aéroport Bangui M’Poko, c’est aider la République Centrafricaine à appuyer sur un des leviers les plus efficaces pour soutenir son effort de reconstruction économique et d’assurer la pérennisation de sa nouvelle marche vers le développement», conclu Faustin Archange Touadera.
 

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

EST-ce qu'on sait quelque chose de bien,faut pas parler seulement parce qu'on a vu un voisin faire

Par jacob

10/10/2012 14:19

On ne modernise d'accord,il faut que les gens acceptent l'esprit d'évolution. Regardez les congolais de Brazza,leur aéroport sorti de terre accessible à leur peuple et fierté des africainsprès de la ville sur l'ancien travaillé et arrangé avec l'exigence et l'esprit moderne de leur président et leur peuple qui ont une fierté de leur pays et ville et meme d'eux -memes.
65 milliards pour qu'on les détourne et nous offrir ce cage à pigeons laissé par le regime Patassé et accentué par celui de Bozizé? Vous avez des diamants que les brader pour envies personnelles,investissez les dans ces projets.
que de remplir la présidence de vieux conseillers qui ne savent rien faire sans Etat après avoir volé sous tous les régimes,Bozizé les rehabilite.Ils parlent de chasse aux détournement mais l'exemple doit venir d'en haut ou alors il décrète que à partir d'aujourd'hui c'est punissable donc ctout ce qui sera fait à partir de ce 10 octobre sera puni. Ou commencer à punir depuis l'aavenement de la démocratie ou depuis le depart de bokassa,ce sera clair. Sinon je crois à rien on va punir vertains et laisser les autres

Modernisation de l'aéroroport Bangui M'Poko

Par Bibi

13/10/2012 00:53

L'AFD, la BDEAC et la BAD ont contribué à la hauteur de 15%. La Centrafrique et le gouvernement, à combien contribuent-t-ils ? Leurs épouses et familles proches voyagent souvent en 1è classe pour leurs propres loisirs ; Quelle honte !!! Si chaque membre du gouvernement tendait la main pour ce projet, beaucoup(à l'extérieur) aussi essaieront d'y ajouter leur miette. La Chine financera en ce moment là, moins ; peut être que le quart! Qu'en dites-vous ?
Lorsqu'on veut bâtir une maison, on rassemble d'abord ce que l'on dispose et on démarre la construction aux sus et aux vues de tous. Une fois la machine lancée, on peut demander de l'aide pour la finition.
Bravo à M. Th. Jousso pour cette initiative mais tenez bon jusqu'au bout.

Pourquoi pas un nouvel aéroport?

Par André

14/10/2012 02:21

Ne serait-il pas plus judicieux de construire un nouvel aéroport à un autre endroit de Bangui? Cela permettrait l'installation d'infrastructure moderne et le développement de cette zone! En effet, nous nous engagons dans une politique de "replâtrage" qui va tenir ou 20 ans. Certes, le coup n'est peut-être pas le même me direz-vous, mais dans le long terme il faudra à nouveau renouveler cette opération.
La réhabilitation à ses limites, en plus de gêner le bon fonctionnement de l'aéroport.
Déplacer l'aéroport à un autre endroit (après Petevo ou après KM12, ou un autre emplacement plus adéquat si quelqu'un à une idée) dans le cadre d'une politique de modernisation et de développement des infrastructures en repensant également les infrastructures de déssertes (routes dans plusieurs et différentes directions), permettrait la construction d'un édifice à horizon de vie de 25 à 50 ans (en envisageant dès le départ la possibilité d'extension).
Or la réhabilitation sur la base de prêt dont la part principale est à hauteur de 5% n'est pas avantageux pour notre pays. De plus, ce "belle édifice" sera donné à concession à un gestionnaire d'aéroport pour je pense une durée minimale de 20 ans. Cela signifie en d'autre terme, que l'état Centrafricain s'engagera contractuellement à ne pas lancer un projet d'un autre aéroport pendant la durée de la concession.
Une vision est à très long terme, une stratégie est à long terme, diriger est à moyen terme et gérer est à court terme. Malheureusemnt, nous ne gérons plus que nous ne faisons le reste.
Ceci étant dit, bravo pour l'initiative, la mise en place du projet et sa réalisation prochaine.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués