SOCIéTé  |    

Centrafrique: 1er rapport de mise en œuvre de la Convention 169

Par Fleury Koursany - 03/10/2012

Un atelier s’est ouvert en présence du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Prévoyance sociale, Noel Ramadan

 

Mobilisé les acteurs nationaux pertinents en vue de l’élaboration du 1er rapport de mise en œuvre de la Convention n° 169 de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) et procéder au lancement du projet Appui à la Promotion des droits des peuples autochtones en Centrafrique (APPACA), c’est l’objectif principal de l’atelier de formation à la préparation du rapport sur la mise en œuvre de la Convention n° 169 en RCA, qui s’est ouvert ce lundi, 1er octobre 2012. Au menu de l’atelier, plusieurs thématiques ayant trait à l’introduction au système de contrôle, le contenu de la Convention n° 169, les mécanismes de l’OIT en matière d’élaboration et de soumission des rapports, le formulaire du rapport à l’OIT, la collection et l’utilisation des informations pour le rapport à l’OIT.

 


© http://pro169.org
A l’ouverture des travaux, le ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Prévoyance Sociale, Noel Ramadan a déclaré que la question des peuples autochtones fait partie des priorités nationales. C’est dans cette logique, renchérit le ministre Ramadan que le gouvernement a ratifié en 2010, la Convention n° 169 relative aux peuples indigènes et tribaux. Ce qui fait de notre pays, le premier pays africain et le 22ème au niveau mondial à ratifier cette Convention. Disposant d’un large mandat de promotion de la justice sociale et du travail décent, l’OIT a une compétence unique pour promouvoir les droits des peuples autochtones et lutter contre toutes les formes de discrimination.

Tant et si bien que les peuples autochtones constituent les groupes les plus vulnérables qui subissent au quotidien, les formes diverses de discrimination, de violation de leurs droits fondamentaux. En République Centrafricaine, les peuples autochtones (Aka et Mboros) vivent dans les Préfectures de la Sangha-Mbaéré, la Lobaye, la Mambéré Kadéï, le Mbomou, le Haut-Mbomou, la Basse-Kotto, la Ouaka, la Nana Mambéré et l’Ombella M’Poko.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués