NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Douala/Cameroun: Les Centrafricains contre les Centrafricains

Par Didier Ndengue, Intégration - 25/09/2012

Le consul général dénonce le non respect de la réglementation en vigueur en matière d’utilisation des plaques diplomatiques centrafricaines

 

Le diplomate indexe au passage des pratiques mafieuses au guichet unique centrafricain au port de Douala. Sales temps pour les détenteurs des plaques centrafricaines d’immatriculation diplomatique non enregistrées par le consulat de Rca à Douala. Une note y relative, signée par Marie Louis Denis Magnonde, est affichée sur le tableau d’information du consulat général de Rca au Cameroun, sis à Akwa, depuis l’année 2011. Le cri d’alarme du diplomate centrafricain ne semble impressionner personne. La date butoir était fixée au 7 septembre 2012. Mais personne ne s’est signalée pour suivre les procédures normales donnant droit à une plaque d’immatriculation de véhicule diplomatique. Le consul promet d’interpeller les services compétents camerounais pour le retrait définitif des plaques d’immatriculation diplomatique sur les voitures centrafricaines dans toute la région du littoral. À en croire le consul général, les véhicules de ses compatriotes en services à Douala arborent l’immatriculation des diplomates. Et pourtant, ils ne méritent pas. «Avoir le passeport diplomatique ne veut forcement pas dire qu’on a droit à une plaque d’immatriculation sans passer par les procédures normales», explique le diplomate centrafricain. Il rappelle également qu’il est actuellement le seul de la région, habilité à rouler dans une voiture immatriculée CC (Corps diplomatique). Ses imitateurs seront sévèrement punis. Des sensations sont réservées à ceux qui voudront continuer à se rebeller.

 


© rcainfo.mondoblog.org
Devant le Consulat de RCA à Douala au Cameroun, lors des précédents événements
Les services consulaires centrafricains sont mobilisés depuis le 21 septembre 2011 pour accomplir la tâche de règlementation des véhicules diplomatiques. Le consul veut ramener ses compatriotes à l’ordre. Ceux-ci ne l’écoutent malheureusement pas. Ils verront bientôt leurs voitures retirées de la circulation et certainement jetées en fourrière. L’opération démarre incessamment. Ces actes de dysfonctionnement ne doivent plus durer longtemps. «Je suis en train d’écrire aux ministères camerounais des relations extérieures et des transports pour que ça cesse», menace le consul général de la Rca à Douala.

Au guichet unique
La gérance du guichet unique centrafricain au port de Douala est catastrophique. Ce qui ne manque pas de préoccuper le Maire Louis Denis Magnonde. Il dénonce des pratiques obscures qui vont à l’encontre des caisses de l’État centrafricain. Des dysfonctionnements sont constamment observés au niveau du retrait des marchandises en partance pour Bangui au port de Douala. Les fonctionnaires du guichet unique centrafricain modifient volontairement la carte grise. «Le poids en charge et la puissance jouent également un rôle majeur dans la taxation», lit-on sur un manuscrit à Douala. À en croire le consul, une organisation fictive dénommée «Antazer» qui opère aisément à Douala, n’est pas reconnue par l’État centrafricain. Et pourtant, elle s’en met pleines les poches au Port de Douala. Des arrangements frauduleux entre occasionnels camerounais et douaniers centrafricains gangrènent le secteur. Notre source fait état d’une mafia organisée sur les corridors Cameroun - Rca. La plupart des véhicules en transit n’arrivent pas à bon port. Plusieurs sont vendus au Cameroun. «C’est un manque à gagner pour la Rca», s’indigne le consul général. Qui piaffe d’impatience de voir ses efforts se concrétiser.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

C'est du connu

Par arvez

27/09/2012 18:59

Est ce nouveau,les centrafricains ne s'aiment pas. Ils ont un complexe pour l'étranger. Les premiers à détruire les centrafricains ce sont les centrafricains eux-mêmes bien que ils voient comment les autres se comportent à l'étranger entre eux et vis à vis des étrangers. mais pour changer il faut un homme d'Etat qui a un but pour ce peuple et pays or le président actuel laisse tout pourrir. Les anciens chefs d'etat n'étaient pas mieux mais il bat le record du désordre.désordre civil,désordre dans l'armée ,désordre familial.
Les enfants pourris, les maitresses se prennent pour la reine soleil. mais pensez vous à demain. Une maitresse ex perdue des banlieues parisiennes qui se comportent en dictatrice eton nous la présente comme députée? députée de quel peuple. ces députées qui disparaissent une fois que bozizé aura rendu son tablier? Et si le pouvoir finit mal et que cette dévorgondée se fait fouetter par le peuple en délire,elle doit demander des comptes qu'à son comportement.
Je ne comprends comment un présdent qui a vécu tous les regimes passés arrive à une telle erreur comme patssé d'ailleurs. Politique et affaires où les femmes ,maitresses,enfants, cousins ont la main basse sur tout. on avait eu droit aux gibiers,legumes et gbongos d'angèle qui partaient en commerce à l'étranger affamant les centrafricains,bozizé vient avec sea familles et soldats qui ne respectent meme pas le code de l'armée ou de la fonction publique qui interdit certains mélanges du genre;Il faut qu'un président aime son peuple lui voit des capacité et l'incite à etre meilleur. Seul Bokassa avait cette aptitude. si un président bozizé satisfait d'un travail,demande si le technicien est camerounais alors qu'il s'agit d'un centrafricain. Ca exprime l'état d'esprit du président qui est similaire à celui de ses compatriotes,alors ce n'est paslui qui va aidez un peuple à changer. S'il entretient la division ou écoute beaucoup les commerages de division pour brimer des gens de sa propre communauté dont ils ne feraient pas cas de certains exprès par cet esprit de centrafricains de haine envers les autres.Il faut d'autres sursaut pour qu'on change,il suffit de rien mais,il faut les bons dirigeants. ca viendra.
Quelqu'un a écrit sur un autre site de revenir sur les regles institutionnelles,mais pourquoi faire? A défaut de présidents capables en cette période de Démocratie,il faut une réelle dictature pour mettre tout le pays au pas,redresser l'armée,la purger de ces voyous et brigands,dresser le peuple dans le droit chemin après la démocratie bien comprise commencera. Car ce qu'on voit là la démocratie fait reculer plus ce pays que de le faire évoluer. Dictature pas pour tuer mais pour une severité et punition dans les fautes commises. il n' y a plus de respect pour tout,tout le monde fait n'importe quoi. le président,les ministres,les soldats,les fonctionnaires tout le monde est brigand et voleur en sa manière. Aucune moralité dans ce pays. Qu'est-ce que Bozizé apprend au peuple avec une famille aussi inexemplaire et un danger permanent pour le peuple, une maitresse qui interdit la sortie ou l'entrée du territoire à un citoyen? Mais le jour viendra où ce peuple interdira la sortie du territoire à cette arriviste.Il y a mieux comme fille à draguer;le président à de ses goûts de matelot. Des nullités de cette catégorie l'aide en quoi? sinon piocher dans la caisse de l'état. Les biens mal acquis le peuple s'en chargera,on a perdu bêtement les chateaux achetés par bokassa aux frais de notre pays et des diamants stockés dans des banques qui nous ont roulé. Commencez à composer des listes car bien que président ou ministres,ils ne peuvent pas s'acheter de l'immobilier en europe au prix où cela se situe en ces dernieres années sans un emprunt. s'ils ont payé cash qu'ils nous disent comment. Car le niveau meme du salaire au pays ne permettentcertains luxe en europe,comment ils ont fait,la justice nous le dira.Meme au pays,ils ne peuvent pas construire à ce rythme.Un pays de voleur
Regardez la terre centrafricaine appartenant à l'etat derriere la messe du camp obrou je crois,presque lamaison de l'ex ministre kougnagbonou,il y avait un vaste terrain appartenant à l'etat centrafricain, mme mireille kolingba on ne sait comment se retrouve propriétaire de ce large terrain gratuitement,un vol sur notre dos. Un terrain que mme ex présidente a fait dormir et spéculer dessus en le vendant par parcelle à coup de million il y a quelques 2ou3 ans. mais tous ces bavards intellectuels sont où pour arrêter de tel détournement? Etre présidente ou maitresse d'un chef d'etat ne donne pas de droit supplémentaire sur les biens d'un etat? Normalement,toutes les personnes qui ont acheté à cette dame En droit celui qui construit sur un terrain qui ne lui appartient pas le fait à sa perte. soit il démolit sa maison soit ils la demonte et la transpose ailleurs. Ce pays prétend avoir des juristes qui font plus de la politique bête que de penser à l'essentiel. Mais comme certains ont bouffé avec d'autres régimes dans ces tours de passe passe pour exproprier l'Etat, ils font l'autruche sur ces comportements qui entravent le developpement de la mentalité car tout le monde espère voler à son tour.
Il parait que ce président Bozizés'il ne veut pas aider les gens ,il dit qu'il ne veut pas faire comme comme kolingba,mais non seulement il a fait comme kilingba pire ses enfants et maitresses entrent dans la danse en pétard alors que kolingba ce sont ces neveux qui faisaient beaucoup de bruits.
lui et sa femme se baladent et se foutent des gens leur donnant 10000, 50000 ou 100000,alors cemonsieur traine des milliards pour des maitresses incultes. Et il vient nous dire qu'il fait tout seul ou doit tout controler apres . Mais s'il doit controler comme il le fait pour la conduite de ses enfants et maitresse,lon attendra longtemps de voir le bout du tunnel.
Est ce un président qui sait ce qu'il faut pour ce pays? a-t-il même une morale? Un voleur d'Etat en cavale(désiré kolingba)( et une multiple tricheuse et experte en falsification(mme m-reine hassen) âge,diplome etc ont eu sa faveur pour un rendez-vous à paris. Que peut-il enseigner de sage à un peuple avec de tel laxisme et manque d'exigence.
Aujourd'hui on exige des tests à des étudiants en master. Mais c'est au niveau Master que vous vous rendez compte que ces élèves ne maitrisent rien? Entendre parler ces gros diplomés là fait mal aux oreilles meme certains membres du gouvernement ou politiciens. Avez vous déja lu un écrit d'un élève de terminale ou de 3e,meme de l'université?. Chaque ligne 10 ou 5 fautes et des expressions qui sortent du tintin au congo. ils parlent créole sangofrançais. c'est depuis les primaires que le travail doit etre fait. Tous ceux d'aujourd'hui à l'université,c'est du perdu. Vous les avez crée ainsi,accepter les avec leur charabia. C'est le commerce des diplomes qui vous ont aveuglé ou comment alors ne nous fatiguez pas avec des mesures tardives

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Directeur Gérant Global Communications Sarl, directeur de publication du magazine INTEGRATION : Thierry Ndong
  • Tél: +237 33 01 90 46/+237 99 93 10 42/+237 76 20 37 09
  • courriel: globcoms@yahoo.com
  • integration@integrationafrica.org
  • Site Internet: www.integrationafrica.org

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués