SOCIéTé  |    

Centrafrique: des élèves ingénieurs interpellent le ministre Meckassoua

Par Fleury Koursany - 21/09/2012

La bourse d’études qui devrait leur permettre de quitter la capitale centrafricaine n’est encore pas disponible et ils ne savent à quel saint se vouer

 

Ils sont sept lauréats du concours de recrutement des élèves ingénieurs statisticiens économistes à lancer un appel patriotique en direction du ministre d’Etat au Plan et à l’Economie, Abdou Karim Meckassoua. Ce cri du cœur intervient à quelques jours de la rentrée scolaire 2012-2013 pour les élèves ingénieurs centrafricains qui devraient se rendre à Abidjan et Yaoundé. La bourse d’études qui devrait leur permettre de quitter la capitale centrafricaine n’est encore pas disponible et ils ne savent à quel saint se vouer. Tant et si bien que les informations glanées aussi bien au niveau du Coordonnateur du Projet de Renforcement des Capacités en Statistique, à la Direction de l’ICASSEES que de la Direction de Cabinet dudit ministère ne rassurent pas. Comme si, il y a un flou autour de tout cela, nous commente un élève ingénieur sous couvert de l’anonymat.

 


© journaldebangui.com
Le ministre d’Etat au Plan et à l’Economie, Abdou Karim Meckassoua
Tantôt, il leur est indiqué qu’au niveau de l’ACBF, tout le personnel est en congé, ce qui les inquiète d’autant plus que la rentrée scolaire est prévue ce 24 septembre pour les deux élèves Ingénieurs de Travaux Statistiques (ITS) d’Abidjan et le 1er octobre 2012 pour les cinq autres ITS et Ingénieurs Statisticiens Economistes (ISE) de Yaoundé. Leur cri de cœur est ici résumé par cette déclaration: «Nous n’avons pas d’autres solutions que de vous interpeller Monsieur le ministre de tutelle afin que vous vous impliquiez davantage pour nous décanter la situation car nous sommes des fils de ce pays qui auront à assumer les responsabilités de demain». Espérons tout de même que cet appel patriotique sera entendu car la jeunesse, déclarent les hommes politiques centrafricains, c’est l’avenir. Cet avenir passe nécessairement par la formations de ceux et celles qui auront à assumer les lourdes responsabilités de demain.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Bouse de formationi

Par Must

01/10/2012 10:28

Je comprends votre démarche. Sans vouloir faire l'avocat du Ministre d'Etat (ai). Il se peut qu'il ne soit pas au courant car le Ministère est devenu une propriété privée d'un individu ou groupe d'individus où tout est marchandé. Une sorte de tour d'ivoire est bati autour de lui (Ministre)et il peut ne pas être informé. Je vous conseille de demander une audiance pour lui expliquer de vive voix. Peut être qu'une solution pourrait être trouvée. "LE PAYS A ENCORE BESOIN DE STATISTICIENS DE HAUT NIVEAU", il faut y mettre le prix.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués