SOCIéTé  |    

Centrafrique: le crédit de la FADEC à une association des femmes peulhs

Par Fleury Koursany - 21/09/2012

Les cinq membres de l’AFPS ont reçu 150 000 Fcfa de micro crédit pour des activités génératrices de revenus

 

Cinq membres de l’Association des Femmes Peulhs Solidaires (AFPS), ont reçu des mains de la Présidente de l’Association FADEC, la somme de 150.000 Fcfa à raison de 30.000 Fcfa par membre. Un microcrédit à leur octroyé afin de monter les petites activités génératrices de revenus. La cérémonie s’est déroulée au domicile de Madame Aïssatou Diallo, Présidente de l’AFPS au quartier Ngouciment dans le 5ème arrondissement de Bangui. Prenant la parole pour la circonstance, la Présidente de l’AFPS a vivement remercié la FADEC pour ce geste Ô combien salutaire qui leur permet de grandir très rapidement leurs commerces. Pour Madame Aïssatou Diallo, en acceptant cet appui, l’AFPS, par sa voie entend consolider le partenariat existant entre les deux associations.

 


© journaldebangui.com
Les deux présidentes avec Madame Yvette Banlog (d) et Madame Aïssatou Diallo (g)
Elle a profité de la circonstance pour interpeller ses consœurs à prendre conscience de leurs situations et à tout mettre en œuvre pour rembourser au plus vite ce microcrédit afin de donner la chance à d’autres membres de l’Association pour en bénéficier. «Vous êtes des pionnières dans le cadre de ce partenariat et il vous appartient de garantir cette confiance qui ouvrira la porte à d’autres membres de notre association» a-t-elle déclaré. Pour Madame Yvette Banlog, Présidente de la FADEC, elle a rappelé à l’assistance les deux volets du partenariat qui lie les deux associations à savoir l’octroi de micro crédit pour le montage des AGR et le cours d’alphabétisation.

 


© journaldebangui.com
La photo de famille de la présidente de la Fadec avec les membres de l'association de femmes peuhls
A propos du premier volet, la Présidente de la FADEC a clairement mentionné que ce crédit, si infime soit-il, est la preuve de l’engagement de son association à voler au secours des femmes en détresse. Ce qui cadre bien entendu avec les objectifs de la FADEC qui consistent à assurer l’encadrement; l’éducation, l’assistance sociale, financière et judiciaire des populations vulnérables comme les femmes en détention, les femmes accusées de pratique de sorcellerie, les Orphelins et autres enfants rendus vulnérables… Quant au second volet du partenariat, Madame Banlog a signifié que des mesures seront envisagées pour que d’ici peu, les femmes peulhs membres de l’AFPS puissent bénéficier des cours d’alphabétisation comme il en est le cas actuellement au sein de la prison pour femme de Bimbo. «La survie du partenariat qui lie votre Association à la nôtre dépendra de votre propre engagement à jouer à fons ce crédo de solidarité inscrit dans la dénomination de votre association», a-telle conclu.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués