ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: Le premier hôtel 5 étoiles inauguré

Par Fred Krock, Afrik.com - 19/09/2012

Le président de la République, François Bozizé Yangouvonda a coupé le ruban symbolique de l’hôtel Ledger Plaza Bangui, le 15 septembre dernier

 

L’inauguration a eu lieu en présence des hauts représentants de la Lybie en Centrafrique et des autorités centrafricaines dont le ministre du Développement du tourisme, Mme Sylvie Annick Mazoungou. Tous les qualificatifs désignant le prestige ont été à ce rendez-vous du tourisme. «Un bijou» pour le président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, M. Nazaire Yalanga; «un joyau» pour le Directeur général de l’hôtel, M. Steven Hameeuw; «un hôtel haut standing» pour le ministre du tourisme, Mme Sylvie Annick Mazoungou. Il s’agit en fait du premier hôtel en son genre, car étant d’un standing digne d’un «hôtel 5 étoiles» selon une mission de contrôle international qui a validé 800 points conformes aux normes internationales. C’est un hôtel de 160 chambres dont le coût est évalué à 30 millions d’euros. Ces dernières années, la République centrafricaine cherche des voies et moyens pour son développement en dépit d’un environnement socio-économique et sécuritaire précaire. L’une des voies identifiée à cet effet est le développement du tourisme qui devrait vendre l’image de la RCA à l’extérieur et drainer des investisseurs.

 


© facebook
Coupure symbolique du ruban lors de l'inauguration, par le président François Bozizé
Evidemment sur ce label, plusieurs actions planifiées dans le Plan directeur du développement du tourisme sont menées pour redynamiser le secteur. Entre autres, le renforcement des capacités techniques et institutionnelles du département et des élèves de l’école d’hôtellerie et du tourisme de la CEMAC de NGaoundéré au Cameroun; la création d’un environnement favorable au développement du secteur privé et des investissements dans le secteur touristique; et la valorisation des sites touristiques notamment à travers la promotion d’un tourisme de proximité autour de Bangui.

 


© facebook
Le directeur de l'établissement hôtelier à Bangui
Le secteur touristique centrafricain, un secteur en plein essor
A ce jour, le nombre de chambres des établissements hôteliers est passé de 241 en 2005 à 547 en 2011, soit une augmentation de 126,79% ; de 78 en 2005 à 714 en 2011 dans la para hôtellerie à Bangui et à l’intérieur du pays. Le taux d’occupation annuel moyen des établissements hôtelier de Bangui est passé de 41% en 2005 à 62,40% en 2010, soit une augmentation de 24,4 points. L’augmentation du nombre de touristes internationaux passant de 19 001 en 2005 à 108 148 en 2010, soit une croissance de 469,17%. Selon le ministre libyen des Affaires étrangères, son pays qui vient à peine d’accéder à la gestion démocratique de la chose publique, continuera à appuyer d’autres initiatives du genre en République centrafricaine comme dans les autres pays coopérant avec la Libye.

Quant à Mme Sylvie Annick Mazoungou, l’inauguration de l’hôtel Ledeger Plaza Bangui est venue «consolider les efforts consentis par son département pour l’émergence d’un secteur touristique fort». Elle a ajouté que d’ici peu, le vétuste hôtel Oubangui (Sofitel Hôtel) qui faisait l’honneur du pays sera réhabilité.
 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Le tourisme commence par une organisation interne d'abord,pas ce désordre qu'on exhibe

Par jean Bd

20/09/2012 15:00

Le seul hotel 5 etoiles,pour combien de temps? Si ce n'était pas notre incapacité à réfléchir et faire de bonnes choses pour ce pays,ce serait le 5e ou 4e hotels 5 étoiles: safari,rock hotel,independance ou novotel mais comme il faut que tout tombe du ciel et demain ce sera une épave. dans d'autres pays les présidents et les gouvernants inaugurent des musées ,des bibliothèques ,gares et aéroports,chez ils sont a inaugurer de petites choses comme des hotels, stage,dancing qui relèvent du domaine des privés et des maires.
c'est bien d'avoir un hotel 5 etoiles pour quels touristes avec une ville sale,désordonner qui donnent l'impression à un touriste de tomber dans un village qui n' a pas contact avec l'extérieur.
le tourisme commence par l'aéroport qui donne déjà l'idée du pays et de la saleté des gens

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués