DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

De sérieux dangers guettent la population des zones minières

Par Marcel Dexter Gazikolguet, Le Visionnaire - 10/09/2012

A ce rythme infernal, l’on se retrouvera sur le bras avec une population d’artisans miniers

 

De mémoire de Centrafricain, jamais les habitants des zones minières n’ont aussi mal vécu dans la galère et la pauvreté sans pour autant s’en apercevoir. Surtout qu’ils sont obnubilés par le grain facile que leur procure l’exploitation des pierres précises. De facto, ils sont exposés à une crise alimentaire devant laquelle le gouvernement centrafricain montre des faiblesses à apporter des solutions. Le phénomène surgit depuis l’explosion des chantiers artisanaux d’exploitation de l’or alors qu’à l’époque du diamant cette situation était moins perceptible. La particularité de cette situation de précarité reste et demeure l’engouement des femmes, des enfants voire des vieillards vers la ruée de l’or. En effet, les femmes abandonnent les travaux domestiques et champêtres, les enfants désertent les salles de classe restées closes durant toute une année scolaire et les hommes en font leur activité principale à tel point qu’ils sont confrontés à la rareté des produits alimentaires sur le marché. Ironie du sort, personne ne se soucie guère de cette catastrophe en gestation.

 


© globevisionnaire.6mablog.com
Des artisans miniers au travail
Selon les statistiques, le taux de séroprévalence de VIH/sida est très élevé dans les villes minières. Ce qui pose un sérieux problème de santé publique qui interpelle les autorités compétentes du pays. C’est notamment dans ces villes qu’il est noté la prolifération des auberges de fortune accueillant plusieurs centaines de visiteurs suspects par semaine venus de Bangui ou des villes environnantes. L’argent de la manne aurifère et la consommation excessive de la boisson alcoolisée contribuent à l’infection à grande échelle de cette pandémie. Bref! Il s’agit de relever les enjeux de l’apparition dans les villes et villages de l’or dont le prix au gramme est attractif. Cette découverte, au lieu d’apporter la prospérité est plutôt un entrave au bien-être de nos compatriotes euphoriques qui n’ont jamais su que leur sous sol est si riche en minerais. Les habitants préfèrent creuser un trou de moins d’un mètre pour avoir 1 kg d’or par jour que d’attendre la récolte qui dure plusieurs mois. Sans justement mesurer les conséquences destructrices d’un tel raisonnement.

Curieuse population d’artisans miniers
L’avenir des enfants est compromis du fait qu’ils ne fréquentent pas. Les enseignants affectés par l’Etat sont résolus à croiser les doigts. A en croire un observateur averti, ils sont vacances permanentes. D’autres, pour arrondir la fin de mois, deviennent des artisans miniers. Ces temps-ci, une meute des jeunes de la capitale s’est déversée dans les chantiers d’or pour tromper leur chômage puisque du nord au sud et de l’est à l’ouest, on en trouve à profusion. Ceux-ci rapportent de l’aventure qu’il ya un sérieux problème d’alimentation. La vie est chère, les démunis meurent par inanition. Simplement parce que la population ne produit pas assez pour satisfaire la forte demande. Dans ces zones, les habitants autochtones sont désormais à la culture de substance. Le manioc, aliment de base des centrafricains est importé des autres préfectures ou à partir de certains voisins notamment le Cameroun et le Tchad. Ce qui est délirant pour un pays qui dispose d’une vaste superficie de terre arable fertile sous exploitée. Devant ce drame, comment expliquer l’intervention des ONG internationales d’aide humanitaire en cas de crise alimentaire ? Franchement, il est démentiel. Les ministères de l’éducation nationale et de l’agriculture doivent s’impliquer davantage pour sensibiliser les populations concernées du danger imminent qui les guette. Car, l’école est l’avenir du pays et donner à manger à un peuple sont des exigences qui s’imposent à un gouvernement.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués