NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Le chef rebelle tchadien Baba Laddé rend des armes

Par Source: AFP - 04/09/2012

Il a été transféré à Bangui à bord d'un avion affrété par les autorités, en compagnie de son fils

 

L’information est relaté par l’AFP qui fait savoir que le chef de la rébellion tchadienne du Front populaire pour le rassemblement (FPR), le général Abdel Kader Baba Laddé, s'est rendu dimanche 02 septembre à l'armée centrafricaine et est arrivé lundi à Bangui, selon une source du haut commandement militaire à Bangui. Baba Laddé a été localisé dans la région d'Ippy (centre-est), où des démarches ont été menées par le Conseil national de la Médiation, le Binuca (Bureau Intégré de l'Organisation des Nations unies en Centrafrique) et d'autres organisations pour obtenir sa reddition. Dimanche, il a été accompagné par des éléments de la FOMAC (Force multinationale de l'Afrique centrale) d'Ippy à Bambari (sud), auprès des forces armées centrafricaines, a-t-on indiqué de même source. Lundi après-midi, il a été transféré à Bangui à bord d'un avion affrété par les autorités, en compagnie de son fils. Plus d'une centaine d'éléments de son mouvement sont restés sur place dans la région d'Ippy en attente de leur désarmement, a ajouté la source.

 


© http://centrafrique-presse.over-blog.com
Il est aux mains des autorités
Une réunion regroupant les autorités, les institutions et organisations ayant contribué à sa reddition, a eu lieu lundi en fin d'après-midi à Bangui, après l'arrivée de Baba Laddé, pour examiner les contours de sa sécurité et son éventuel retour dans son pays, le Tchad, a encore précisé cette source. Récemment, le ministre centrafricain de la Défense, le colonel Jean-Francis Bozizé, avait déclaré à la station de radio privée Radio Ndéké Luka que Baba Laddé serait sur le territoire centrafricain, après avoir affirmé le contraire à la mi-juillet. S'il veut rentrer dans son pays, la médiation tchadienne reste ouverte pour lui permettre de négocier ce retour, avait alors déclaré M. Bozizé. Pourchassés par l'armée tchadienne, Baba Laddé et ses hommes avaient débarqué en Centrafrique avec armes et bagages dans la région de Kaga Bandoro (centre) en 2008.

En août 2011, le médiateur centrafricain Mgr Paulin Pomodimo avait affirmé avoir convaincu Baba Laddé de se rendre à N'Djamena pour discuter, mais celui-ci s'était refusé fin août à toute négociation sans la présence de l'ONU. Les bases de la rébellion tchadienne du FPR ont finalement été attaquées le 23 janvier dans la région de Kaga Bandoro conjointement par les armées tchadienne et centrafricaine, et Baba Laddé avait pris la fuite probablement vers le Soudan, selon une source militaire centrafricaine. La présence des hommes du FPR en déroute a été signalée à plusieurs reprises dans le nord et le centre du pays, où ils se livraient au racket et au pillage auprès des Peuls, les dépossédant de leurs troupeaux de bœufs et d'importantes sommes d'argent.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués