NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Libreville: les FACA doivent intégrer progressivement la MICOPAX

Par Lucie Nkouka avec agences - 31/08/2012

L’accord a été signé à l’issue de la réunion des ministres de la Défense de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC)

 

L’intégration des Forces armées centrafricaines (FACA) se fera d’ici à fin décembre 2013, date du retrait de la Mission du conseil de paix et de sécurité en Afrique centrale et conformément à un accord signé, à Libreville. Selon celui-ci, les FACA seront incorporés progressivement à la MICOPAX en deux rotations de deux bataillons de 1200 soldats, qui bénéficieront ainsi d’une expertise technique et opérationnelle pour sécuriser le pays. L’armée centrafricaine sera également formée dans les domaines du formatage et de la formation des unités, la mise en œuvre des structures et des normes de vie en troupe, ainsi que dans certaines activités civiles et militaires devant contribuer au renforcement du lien de confiance entre les armées et la population. Les ministres de la Défense de la CEEAC qui était à Libreville ont mis en place un comité de pilotage pour suivre régulièrement le déroulement du déploiement. Ainsi, la commission doit se réunir une fois par trimestre et adresser un rapport au secrétaire général de la CEEAC, au conseil des ministres du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX) et au chef d’Etat chargé de la mission de consolidation de la paix en République centrafricaine.

 


© cap
Les FACA, intégreront la MICOPAX vers fin 2013
Ouverte lundi 27 août à dans la capitale gabonaise, la réunion des ministres de la Défense de la CEEAC, élargie aux membres du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (COPAX), avait pour but d’évaluer le travail accompli par la MICOPAX depuis son déploiement en Centrafrique en juillet 2008, de mettre en place un plan de retrait de ce pays des soldats de la MICOPAX et le transfert progressif des compétences aux Forces armées centrafricaines (FACA). Actuellement la force compte 716 soldats dont 160 gabonais. Tous les pays vont retirer progressivement leurs soldats pour ne garder qu’un effectif de 55 soldats par Etat. Sur les 55 soldats par pays, il y aura 40 militaires et 15 policiers. Ils auront pour mission de former les militaires et policiers centrafricains chargés de prendre la relève de la force de la CEEAC. «Le premier chronogramme prévoyait que le retrait de la force devait prendre fin en mai 2013. Compte tenu des difficultés, du contexte qui évolue à tout moment, nous sommes convaincu qu’à l’horizon 2013, le retrait sera terminé», a déclaré le chef d’Etat major des armées tchadiennes, Abel Yambaye Massyra qui a dirigé les travaux de Libreville au nom de son pays. «Nous sommes passés à une phase de maintien de la paix à une phase de consolidation de la paix», a ajouté l’officier supérieur tchadien pour justifier ce retrait qui marque par ailleurs le retour de la paix dans ce pays.

 


© journaldebangui.com
La MICOPAX a officiellement remplacé la Force multinationale en Centrafrique (FOMUC). Créée en octobre 2002 par la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), la FOMUC avait à son tour été remplacée par la Mission des Nations unies en République centrafricaine (MINURCA). Cette force, dont le mandat prend fin en décembre 2013, bénéficie du soutien financier de l’Union Européenne (UE) et de l’appui logistique de la France. Elle a pour missions de consolider le climat de paix et de stabilité, d’aider au développement du processus politique, de soutenir le respect des droits de l’homme, de coordonner l’aide humanitaire et de prendre part à la lutte contre le VIH/SIDA. Les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont engagé mercredi à Libreville le processus de redéploiement des troupes de la Mission du Conseil de paix et de sécurité en Afrique centrale (MICOPAX) par la signature d’un accord qui va permettre à l’armée centrafricaine d’intégrer la MICOPAX.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués