SOCIéTé  |    

Jean Claude Kazagui à propos du système éducatif centrafricain

Par Fleury Koursany - 31/08/2012

L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique est aussi linguiste et lexicologue

 

Il se dit «peiné» par la situation lamentable du système éducatif centrafricain. «La situation de l’enseignement me donne du chagrin. L’enseignant que je suis est peiné devant une situation lamentable», a déclaré l’ancien ministre. Ce dernier ajoute par ailleurs que «le système éducatif centrafricain est dépourvu de valeurs, du moins impropre à assurer la formation des futurs cadres du pays». Tant et si bien que le niveau de nos élèves et par extension de ceux qui sont chargés d’assurer leur formation a dramatiquement baissé, a fait relever Monsieur Jean Claude Kazagui. A propos de cette baisse de niveau du corps enseignant, l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique déclare «qu’il vaut mieux ne rien enseigner que d’enseigner des erreurs».

Face à cette situation dramatique jugée lamentable, Monsieur Kazagui insiste sur la refonde du système éducatif centrafricain qui, selon lui relève de «l’urgence politique». «Toute la pédagogie est à remettre en cause», a ajouté l’ancien ministre. Profitant de l’occasion, Monsieur Kazagui qui s’est entretenu avec les journalistes sur différentes questions touchant à l’actualité nationale a interpellé les autorités centrafricaines au «courage politique» pour réformer un certain nombre de choses tant «la situation sociopolitique et économique est grave».

 


© journaldebangui.com
Jean Claude Kazagui, ancien ministre
Interrogé sur l’importance du sultanat de Bangassou, Jean Claude Kazagui, tout en vantant les mérites du sultanat a clairement mentionné que depuis l’entrée en fonction du nouveau Sultan, Monsieur Mbringa Takama, ce dernier a significativement contribué à l’éveil des consciences des membres de sa communauté. Le Sultanat, c’est la réactivation en quelque sorte d’une communauté vers ses richesses culturelles, a déclaré l’ancien ministre qui ajoute que les pays africains qui ont compris l’importance des chefferies traditionnelles et qui l’ont gardé font actuellement partie des pays les mieux gérés.

Dans le sultanat de Bangassou, le Sultan Mbringa Takama a fortement demandé aux populations de se remettre au travail comme le faisaient nos ancêtres pour gagner leur vie au lieu d’attendre une hypothétique aide des partenaires. A cet effet, il a lancé des opérations agricoles et commerciales pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Un retour à la terre pour gagner le combat contre la malnutrition qui frappe de plein fouet les Centrafricains. Mais aussi, un retour à l’identité nationale du Centrafricain dont l’une des richesses n’est autre que la langue nationale: le Sango, parlé sur toute l’étendue du territoire nationale. Un appel à la revalorisation du patrimoine culturel émanant d’un linguiste et lexicologue centrafricain qui, espérons le, sera entendu.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

recherche approfondie sur les problèmes de l'éducation centrafricaine

Par freddo

04/11/2012 14:29

Bonjour,
J’ai lu l’intervention du Doyen Jean Claude Kazagui en retard mais je me permets de dire quelques choses et peut être appui ses propos. Le problème de baisse de niveau est une réalité que nous vivons quotidiennement dans le suivi et évaluation des futurs professeurs. La question qu’on se pose est de savoir comment faire pour rehausser le niveau des enseignants et évidemment tout se passera par une reforme voire la révision des référentiels de formation de ces enseignants et ceux qui sont sur le terrain, il faut des séminaires voire des recyclages et insérer une bonne formation en TICE. Cet outil leur permettra de vivre les réalités étrangères tout en étant à Bangui grâce à l’Internet.
Je suis en train de préparer une thèse en sciences de l'éducation et le sujet porte sur les assises de référentiels de formation et des compétences des élèves professeurs. C'est pourquoi, j'aurai aimé avoir les coordonnées de Monsieur Jean Claude Kazagui en vue d'un éventuel entretien.
Haute considération.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués