NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Cemac: Pierre Moussa aux commandes

Par Marthe Noelle Effoudou - 30/08/2012

La capitale tchadienne a servi de cadre le 28 août à la prestation de serment du congolais Pierre Moussa, ainsi que de Rosario Mbasogo, la vice-présidente

 

C’est devant le Président tchadien Déby Itno, des membres du gouvernement du pays, de deux importantes délégations du Congo et de Guinée équatoriale, que Pierre Moussa est devenu le nouveau Président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC). Si la prise service débutera le 5 septembre prochain au cours d'une cérémonie organisée au siège de la Commission, à Bangui; l’on sait déjà que le nouveau Président entend travailler, durant son mandat à rendre effective l'intégration au sein de cette sous-région qui fait face à de nombreux défis. Pour lui, il est grand temps pour l'Afrique centrale et le continent tout entier d’impulser des dynamiques irréversibles dans le sens du développement et de l'émergence. Son principal objectif étant de faire en sorte que la CEMAC ne soit plus une communauté des chefs d'Etat et de gouvernement, mais une communauté de peuples, les véritables acteurs de l'intégration régionale. Et pour y parvenir, Pierre Moussa a un plan d’action basée sur le communiqué final du dernier sommet des chefs d'Etat, tenu du 22 au 25 juillet 2012 à Brazzaville. Un plan d’action ayant pour premier point de faire en sorte que l’ensemble des pays de la CEMAC signataires des textes régissant la Communauté les ratifie à l’horizon 2013, ceci afin de permettre l'installation et le fonctionnement des institutions prévues par desdits textes.

 


© presidencetchad.org
Les images de la cérémonie de Ndjamena
Une mission qui ne devrait pas être sans difficultés pour Pierre Moussa, qui en homme d’expériences, saura sans doute parvenir à ses objectifs. Pour Georges Taty, avocat général de la Cour de justice de la Communauté, c’est l’homme clé à un poste clé à un moment clé. A 71 ans, il a durant des décennies occupé le poste de ministre du Plan du Congo. Il entend également tout au long de son exercice, faire une réalité, la libre circulation des biens, des capitaux et des personnes, le passeport CEMAC, etc. Ceci dans le but, de rendre concrète l'intégration. Une ambition solution qui passe en partie, selon lui, par la mise en œuvre du Programme économique et régional (PER) adopté à Bangui en 2007. La prestation de serment de Pierre Moussa aura aussi été celle de sa vice-présidente, l’équato-guinéenne Rosario Mbasogo Kung Nguidang. Agée de 33 ans, elle a siégé pendant quatre ans (2006- 2010) à la Cellule permanente du programme de réforme institutionnelle de la CEMAC. Sa nomination apparaît comme le désir d’honorer la jeunesse et la femme de la sous- région. A noter que Pierre Moussa, est le deuxième président de la Commission de la CEMAC depuis la transformation du Secrétariat exécutif de la Communauté en une Commission par un acte additif au traité constitutif en date du 25 avril 2007.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués