NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Nécrologie: Le premier ministre éthiopien Meles Zenawi est mort

Par Luidor Nono, source: afp - 21/08/2012

Il n’avait pas été vu en public depuis quelques mois et son état de santé avait même fait l’objet de nombreuses rumeurs, lors du dernier sommet de l’UA

 

L’annonce du décès du premier ministre éthiopien Meles Zenawi a été confirmée par le gouvernement éthiopien. Il est décédé dans la nuit de lundi à mardi 21 août dans un hôpital «à l'étranger», celui que l’opinion publique et internationale considérait comme un poids lourd parmi les dirigeants africains, au pouvoir depuis deux décennies, avait 57 ans. M. Meles n'avait plus été vu en public depuis juin et son état de santé faisait l'objet de nombreuses rumeurs. «Il récupérait bien mais tout d'un coup il s'est passé quelque chose et il a dû être emmené d'urgence en unité de soins intensifs et ils n'ont pu le maintenir en vie», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Bereket Simon. Ce dernier n'a pas donné davantage de détails sur la maladie dont souffrait le chef du gouvernement, ni sur le lieu où il était hospitalisé. En juillet, des sources diplomatiques à Bruxelles avaient indiqué qu'il était hospitalisé dans la capitale belge et qu'il se trouvait dans un état critique.

 


© sampsoniaway.org
Le PM Meles Zenawi
Homme austère
Selon la dépêche AFP, Meles Zenawi dirigeait l'Ethiopie d'une poigne de fer depuis qu'il avait pris le pouvoir en 1991 à la tête d'une guérilla qui venait de faire tomber le régime du dictateur Mengistu Hailé Mariam. Lors des élections de 2010, il avait été réélu avec 99% des voix. Il incarnait à lui seul le pouvoir dans son pays, dont il avait fait au fil des ans un allié clé des Etats-Unis dans la lutte contre l'extrémisme dans la Corne de l'Afrique. Les mandats de M. Meles ont notamment été marqués par une guerre frontalière très meurtrière avec l'Erythrée voisine entre 1998 et 2000 et deux interventions militaires en Somalie. La première de fin 2006 à début 2009, la deuxième depuis fin 2011 contre les insurgés islamistes shebab.

assurer l'intérim
Même si la Constitution reste muette en ce qui concerne le constat de vacance ou d'empêchement du chef du gouvernement, et sur les procédures de remplacement, son article 75 prévoit seulement que le vice-premier ministre «agit au nom du premier ministre en son absence», sans autre précision, notamment de durée. Le poste de vice-premier ministre est actuellement occupé par Hailemariam Desalegn. C’est ainsi que conformément à cette Constitution le vice-Premier ministre va assurer l'intérim du pouvoir en Ethiopie après la mort du Premier ministre Meles Zenawi. Il devra aller devant le Parlement et prêter serment, a affirmé devant la presse le porte-parole du gouvernement, ajoutant que le gouvernement faisait en sorte que le Parlement soit convoqué le plus vite possible.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués