NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Egypte: Un cheikh Salafiste lance une chaîne de Télévision spéciale

Par Alain Georges Lietbouo - 07/08/2012

Les présentatrices et invitées de Mariya TV devront toutes porter le voile islamique intégral, niqab. Aucun homme ne travaillera dans cette chaîne de Tv

 

L’annonce a fait l’effet d’une bombe dans les médias occidentaux et chez les musulmans modérés. Un cheikh Salafiste a lancé une chaîne de télévision avec pour seules journalistes et invitées des femmes complètement voilées. A l'antenne, présentatrices et invitées doivent porter le voile islamique intégral. La chaîne prévoit 6 heures de programmes par jour sur la vie matrimoniale des femmes musulmanes rigoristes. Selon le site d'information égyptien Ahram Online, la chaîne Mariya, vient du nom de l'une des épouses du prophète Mahomet, une esclave égyptienne copte offerte par le roi d'Égypte. Cette chaîne ultraconservatrice diffusait déjà des émissions dans lesquelles n'apparaissaient que des femmes voilées. Les présentatrices ne seront pas les seules à se couvrir intégralement: toute l'équipe devra se plier à la règle vestimentaire. Même les personnes interviewées devront porter le voile intégral. A la question de savoir et si l'on ne trouve pas d'experte voilée, Mariya a tout prévu: «Soit la personne sollicitée acceptera de mettre le niqab le temps de l'interview, soit son visage sera flouté» Confirme un responsable.

 


© channelstv.com
Les présentatrices et invitées de Mariya TV devront toutes porter le voile islamique intégral
Le Niqab: L’expression de la liberté d’expression?
Pas question de voir un seul homme, que ce soit sur le plateau ou dans les coulisses. Seul le propriétaire de la chaîne, le salafiste Cheikh Abu Islam Ahmad Abd Allah, jouera à titre exceptionnel un rôle consultatif dans la programmation. Au programme, émissions pour enfants, émissions de couture, débats sur les relations, comédie politique. «Nous avons tout ce dont une femme peut avoir besoin», selon Abeer Shaheer, principale présentatrice de la chaîne. «Le principal but de la chaîne est de prouver à la société qu’il y a des femmes en niqab qui sont actives, qui peuvent jouer un rôle dans la société et réussir, devenir docteur, ingénieur ou une personnalité médiatique reconnue», renchérit-elle. La chaîne veut avant tout éduquer sur l’islam. Elle s’adresse particulièrement aux jeunes égyptiennes pour «les pousser à devenir vertueuses», selon el-Cheikha Safaa Refai, l’une des dirigeantes.

Selon de nombreux observateurs, la naissance d’une chaîne de télévision comme «Mariya» est l’exemple par excellence de la liberté d’expression qui se vit désormais en Egypte. Une liberté revendiquée durant la révolution égyptienne qui a vu le départ d’Hosni Moubarak. Par contre, d’autres craignent que la chaîne soit un signe avant-coureur d’une montée de l’islamisme, d’autant plus que le président égyptien Mohamed Morsi est issu du parti politique des Frères musulmans.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués