ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: 5 millions Fcfa pour obtenir la nationalité centrafricaine

Par Fleury Koursany - 07/08/2012

La loi y relative a été votée par le Parlement et elle est d’application immédiate. Elle concernera les situations en cours et celles à venir

 

L’obtention de la nationalité centrafricaine est désormais conditionnée au versement de la somme de 5 millions de Fcfa. C’est ainsi qu’en a décidé les élus du peuple. La loi y relatif a été votée par le Parlement centrafricain et elle est d’application immédiate. Elle concernera les situations en cours et celles à venir. Selon un cadre du ministère de l’administration du Territoire et de la Décentralisation, les élus du peuple qui ont voté cette loi entendaient ainsi mettre fin à diverses pratiques du passé qui déshonoraient la République Centrafricaine.

 


Il faut débourser pour les dossiers en cours
Dans un passé encore récent, il existe des personnes naturalisées qui ne savent même pas parler la langue nationale – le sango, mais qui disposent de tous les papiers administratifs y compris le certificat de nationalité centrafricaine. La délivrance anarchique du Certificat de nationalité aux étrangers avait été un véritable marchandage à l’actif de certaines personnalités de la République, qui y tiraient quelques espèces sonnantes et trébuchantes au détriment de la sécurité des filles et fils de la République.

Avec cette nouvelle loi, l’étranger qui veut obtenir la nationalité centrafricaine devra accompagner son dossier des frais de 5 millions de Fcfa de quittance à payer dans les livres du Trésor public centrafricain. A cet effet, le ministre en charge de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Josué Binoua a tenu le lundi, 6 août 2012 une réunion avec les étrangers vivant en République Centrafricaine pour leur faire part des dispositions de cette nouvelle loi. D’ores et déjà, certains étrangers présents à cette rencontre ont soulevé le principe de non rétroactivité de la loi. Mais cette exception au principe a été balayée d’un revers de la main par un cadre du Département qui affirme que seuls ceux qui ont déjà obtenu leur Certificat de nationalité centrafricaine ne sont pas concernés par cette loi. Mais les dossiers en instance et à venir tombent sous le coup de cette loi.

 

 
MOTS CLES :  Nationalité   Argent   Centrafrique   Députés 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués