FOOTBALL   |     AUTRES SPORTS  |     SPéCIALE CAN 2013  |    

Ultimatum-FIFA: La Fédération Centrafricaine de Football négocie

Par Fleury Koursany - 06/08/2012

La date de cette mise en demeure de la Fédération par la FIFA est passée. La Centrafrique risque l'exclusion de toutes les compétitions sportives en cours

 

La Fédération centrafricaine de football devrait au plus tard le 6 août 2012, faire parvenir à la FIFA, sa position par rapport à l’affaire Accorci, du nom de l'ancien entraineur des fauves de Bas-oubangui ayant démissionné de son poste pour cumul d’arriérés de salaires. «Nous vous invitons à nous faire parvenir votre position en réponse à la plainte de l’entraineur M. Jules Accorsi…d’ici jusqu’au 6 août 2012 au plus tard… Si nous ne recevons pas de réaction de votre part dans le délai imparti, nous supposerons que vous ne souhaitez pas apporter de commentaires sur l’affaire en question et nous soumettrons le présent cas à la commission du statut du joueur pour considération et décision formelle sur base des documents contenus dans le dossier», pouvait-on lire dans la correspondance adressée par la FIFA au Secrétaire général de la Fédération Centrafricaine de Football.

 


© journaldebangui.com
l’entraîneur, la fédération locale et la fédération internationale
Du côté de la Fédération, on prétend être en négociation avec la Fédération pour voir de quelle manière résoudre ce problème qui alimente déjà les débats aus sein de la société centrafricaine. Nombre de centrafricains contactés à cet effet demandent au gouvernement centrafricain de tout mettre en œuvre pour trouver deux solutions à ce problème. D’abord, apurer les 100 millions de Fcfa d’arriérés de Jules Accorsi et signer avec lui un autre contrat pour qu’il continue ce qu’il a entrepris. D’autres centrafricains - les jeunes insistent pour que le gouvernement fasse usage des 5000 Fcfa perçus entre les mains des 10.000 jeunes ayant concouru pour le test d’entrée dans les FACA pour résoudre en partie ce problème.

Pour mémoire, le montant total des arriérés de l’ancien entraineur des fauves s’élève à environ 100 000 000 Fcfa. Cette mise en demeure a été décidée par la FIFA suite à sa saisie par l’ancien entraineur des fauves de Bas-Oubangui, le français Jules Accorsi. Dans le cas où les négociations entamées n'aboutissent pas, la fédération risque l'exclusion des équipes nationales de football de toutes les compétitions dans lesquelles elles sont engagées. On pense que ce n'est pas un risque à prendre par les autorités de Bangui, à un mois des rencontres finales devant qualifier ou non l'équipe masculine engagée dans les éliminatoires de la prochaine CAN sud-africaine. Tous les espoirs du PEUPLE repose sur cette qualification pour une première participation à cette grand-messe du football africain.

 

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués