SOCIéTé  |    

Activités de lancement du projet SIE-RCA

Par Sources diverses - 01/08/2012

Un nouveau défi pour l'intégration énergétique de la CEMAC

 

Le projet SIE-RCA, qui vise à mettre en place un Système d'Information Energétique (SIE) en République Centrafricaine, a été officiellement lancé, à Bangui, sous la présidence de son Excellence, Monsieur Léopold Mboli Fatran, Ministre de l'Energie et de l'Hydraulique. Un SIE (Système d'Information Energétique) est un outil d'aide à la décision. Il est composé de l'ensemble des informations nécessaires à l'élaboration et au suivi d'une politique énergétique performante. Le projet SIE-RCA, tout comme le projet SIE-Congo, s'inscrit dans une dynamique initiée dans la sous-région avec le SIE-Cameroun (2008-2010). Il contribue au déploiement progressif d'un véritable SIE-régional qui sera une des composantes du pilier énergétique du PER (Programme Economique Régional) de la CEMAC.

 


© iepf.org
La photo de famille lors du lancement à Bangui
A l'issue du projet, ce seront trois des six États membres de la CEMAC qui disposeront d'un SIE fonctionnel. Il s'agit d'un enjeu essentiel dans la mesure où un SIE garantit une plus grande transparence du secteur de l'énergie, condition indispensable à son financement. La mise en place des SIE-RCA et SIE-Congo (aussi connue sous le nom "SIE-Afrique Phase VI") est financée par l'Union européenne à travers la Facilité ACP-CE pour l'Énergie (559 030 euros, soit 65%), par la Commission de la CEMAC (206 411 euros, soit 24%) et par l'Institut de l'énergie et de l'environnement de la Francophonie, organe subsidiaire de l'Organisation internationale de la Francophonie (94 605 euros, soit 11 %), soit un total d'environ 860 000 euros en coûts éligibles.

Le présent projet fait partie de la 6e phase du SIE-Afrique dont les promoteurs sont l'Institut de l'énergie et de l'environnement de la Francophonie (IEPF), organe subsidiaire de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), et le bureau d'études belge ECONOTEC, son concepteur. Développé depuis 1998, il implique actuellement 10 pays africains: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Togo auxquels viennent s'ajouter deux nouveaux pays, le Congo et la République Centrafricaine, bénéficiant du soutien de la Commission de la CEMAC. Véritable partenariat public-privé Nord-Sud, le projet SIE-Afrique s'appuie sur l'approche SIE-Coaching. Cette méthode itérative, développée par ECONOTEC, est basée sur la gestion par performance et le "faire faire" (learning by doing). Elle vise à renforcer de manière durable la capacité des Ministères en charge de l'énergie en créant en leur sein, des équipes capables d'évoluer en totale autonomie.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Sources:
  • Philippe Constant, Coordonateur du SIE-Afrique, ECONOTEC,philippe.constant@econotec.be,www.econotec.be.
  • Ibrahima Dabo, Responsable de projets, OIF/IEPF, ibrahima.dabo@francophonie.org,www.iepf.org.
  • Pierre Yete, Directeur,Commission de la CEMAC, pierreyete@yahoo.fr, www.cemac.int.

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués