DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

CÉMAC: la leçon de la Centrafrique!

Par Adrien POUSSOU, envoyé spécial à Brazzaville - 01/08/2012

Après plusieurs heures de blocage, François Bozizé, qui s’est bien battu tout au long du sommet, a fait des concessions

 

Si la 11e conférence des chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (CÉMAC) s’est achevée, mercredi 25 juillet 2012, sans psychodrame, c’est grâce notamment au sens de compromis et à l’esprit de conciliation du président centrafricain, dont le pays devait pourtant prendre la présidence de la Commission de l’organisation sous régionale. Après plusieurs heures de blocage, François Bozizé, qui s’est bien battu tout au long du sommet, a fait des concessions. Son pays est écarté de la présidence de la Commission mais le principe de la rotation est réaffirmé. Mais auparavant, aux autres chefs de l’État qui tentaient de le convaincre de retirer son candidat à la présidence de l’organe exécutif de la CÉMAC, Bozizé a rappelé que les membres de l’organisation étaient convenus d’une règle il ya deux ans et qu’en vertu de ce principe dit de «rotation alphabétique», adopté par les chefs d’Etat en 2010 à Bangui, en opposition avec «le consensus de Fort-Lamy» grâce auquel on savait à l’avance à quel ressortissant de quel pays allait être attribué un poste au sein des institutions sous régionales, la présidence de l’organisation devait revenir à la République centrafricaine. Le chef de l’exécutif centrafricain a donc défendu bec et ongles ce principe instauré il y a seulement deux ans, mais aujourd’hui dénoncé par certains de ses pairs.

 


© tangotimbi.wordpress.com
Président de la République de Centrafrique
Certes, son pays a perdu le poste très convoité de président de la Commission, mais il a réussi à arracher plusieurs directions d’institutions régionales, et surtout la direction générale de la nouvelle compagnie Air CÉMAC, sans compter la vice-présidence de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), dont le président Michaël Andadé, lui aussi placé sur la sellette est passé entre les gouttes grâce au soutien de son pays. Une promesse de don d’une valeur de cinq milliards de francs CFA, destinés à financer le programme de désarmement et démobilisation des ex-combattants centrafricains, a également été consentie par les autres États membres de l’organisation. S’agissant de la compagnie régionale, après un long bras de fer avec le géant sud-africain, South African Airways, elle devrait finalement décoller avec l’appui technique du transporteur français Air France, qui assure que «la forme précise du partenariat reste à préciser». Mais d’ores et déjà, Air France possède la minorité de blocage, soit 34% du capital de la future compagnie aérienne.

Si les autres chefs d’État ont cru bon contrer leur homologue centrafricain en soutenant qu’il est hors de question pour un pays membre de présider une institution dont il abrite le siège, cet argument, loin d’être défavorable à la Centrafrique, fera plutôt son affaire. Puisque, par exemple, le Cameroun qui abrite le siège de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) sera contraint de passer son tour à la fin du mandat du ressortissant tchadien qui succédera à l’équato-guinéen Lucas Abaga Nchama, l’actuel gouverneur de la banque centrale. D’ailleurs, en venant dans la capitale congolaise, le président centrafricain était conscient qu’au-delà de la simple question de distribution des postes, c’est toute l’institution sous régionale qui devait revoir sa gouvernance afin de ne pas donner l’impression d’être un navire en perdition, mélange détonnant d’éléments antinomiques: corruption et maladresse, haine et méfiance, frustrations et manœuvres de positionnement. Autant d’ingrédients qui entament la confiance et ne favorisent nullement l’intégration. Il savait mieux que quiconque que malgré les apparences, le fonctionnement de la CÉMAC ne ressemble à celui d’aucun autre ensemble communautaire sur le Continent. Curieux centre d’expérimentation pour personnalités aux égos et ambitions démesurés s’affrontant en permanence avant de s’embrasser pour finalement ressortir les couteaux à la moindre contrariété et tenter de porter le coup fatal à l’adversaire, qui n’est autre que le voisin d’à côté.

Pendant ce temps, le bilan de l’organisation est maigre par rapport à ses énormes atouts. Les 36 millions d’habitants de l’espace sous-régional ne disposent toujours pas d’un passeport CÉMAC, et ne peuvent pas se déplacer d’un pays à l’autre sans visa. Pourtant, le principe de la libre circulation existe dans les textes. Même dans l’entourage du président congolais Denis Sassou N’Guesso, président en exercice de l’organisation, on reconnaissait volontiers que l’organisation traverse une crise grave, ce qui explique sans doute la présence de tous les chefs d’Etat de l’institution à Brazzaville. C’est dire que pour la CÉMAC, l’année 2012 n’est pas seulement celle de la «renaissance et de la confiance». Elle est aussi celle des réformes, destinées à consolider l’entrée de l’organisation dans l’ère de la bonne gouvernance.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués