ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Banque Mondiale: 125 millions dollars pour la RCA

Par Fleury Koursany - 31/07/2012

C’est le Conseil des Administrateurs de la Banque mondiale qui a approuvé l’octroi de ce financement pour améliorer les secteurs du transport et du commerce

 

Ce financement, selon le communiqué de presse rendu public à cet effet permettra de soutenir le «Projet de facilitation du transport et du transit de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), un programme régional conçu pour améliorer les échanges commerciaux et incorporer le Cameroun, le Tchad et la République centrafricaine aux marchés locaux et internationaux grâce à la réduction des engorgements de trafic le long de deux corridors clés, soit Douala – N’Djamena et Douala – Bangui». Ce projet, selon la Directrice du département d’intégration régionale en Afrique pour la Banque mondiale, contribuera à améliorer les échanges commerciaux entre les pays de la région et encouragera l’intégration des marchés tout en permettant à la République centrafricaine de s’attaquer aux marchés internationaux.

 


© http://www.cbfp.org
Ce nouvel accord de financement de la Banque mondiale comprend un crédit de 123,4 millions de dollars et une subvention de 1,6 million de dollars de l’Association internationale pour le développement (IDA) permettra non seulement une certaine accélération des travaux de remise en état des routes sur l’axe Douala – Bangui en République centrafricaine, mais aussi et surtout facilitera des activités de sécurité routière et de facilitation du transit des marchandises, comme mentionné dans le communiqué de la Banque mondiale. Ce qui garantira notamment un facile accès aux routes reliant la République Centrafricaine au Cameroun. Selon le directeur des opérations de la Banque mondiale en République Centrafricaine, Monsieur Gregor Binkert, «ce projet accélérera les travaux de remise en état des routes le long d’un corridor clé et reliera la ville de Bangui, enclavée en République centrafricaine, à la ville portuaire de Douala», d’autant plus que la remise en état de ces routes bénéficiera à la République centrafricaine, l’un des pays les plus pauvres du monde, en reliant ses principaux centres d’affaires au port le plus proche qui est situé à au moins 1 500 km, à Douala au Cameroun

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués