SOCIéTé  |    

L'expédition Sangha pour la République Centrafricaine

Par journaldebangui.com - 03/11/2010

Menée par l'entomologiste Philippe Annoyer, elle embarque ce 3 novembre pour la forêt

 

Les scientifiques du Museum de Toulouse qui mettent le cap pour la forêt tropicale de Centrafrique ont pour objectif de faire un inventaire de la biodiversité. Cette expédition naturaliste est menée par Philippe Annoyer, entomologiste au Muséum, rejoint par deux de ses collègues, Xavier Bossier (jardinier botaniste) et Bertand Cosson (médiateur). Elle réunit aussi 16 autres personnes. Leur mission est d'étudier la biodiversité dans une région de lacs mal connue. En effet, de nombreuses espèces d'insectes devraient être identifiées par la mission. On aurait alors des empreintes entomologiques manquantes. Philippe Annoyer qui dirige cette expédition est un passionné de “tout ce qui a six pattes” depuis son plus jeune âge. Il va passer son mois prochain avec des jumelles, des pièges lumineux, un appareil photo et des tubes à essai dans la forêt tropicale du bassin du Congo. “Mon plus grand rêve serait de voir un Papilio antimachus. C’est le plus grand des papillons de jour d’Afrique, mais on ne connaît rien sur lui”, raconte, l’entomologiste du Muséum de Toulouse.

 


© sangha2012.com
Une équipe de chercheur sur le fleuve Sangha
Philippe Annoyer est à l’origine de la mission Sangha (du nom d’une rivière centrafricaine) dont l’objectif est de “faire un inventaire le plus riche possible de la biodiversité dans la deuxième plus grande forêt tropicale du monde après l’Amazonie”. Lors d’une précédente expédition en 2008, le chercheur d’origine ariégeoise avait déjà rapporté pas moins de 120.000 insectes, dont 13 nouvelles espèces de fourmis, papillons, bousiers et mantes. “Si on connaît bien les éléphants, la partie invertébrée est quasi inconnue, estime Philippe Annoyer. Les insectes sont pourtant un très bon indicateur de l’état de la biodiversité.” Cette année encore, de nombreuses espèces devraient être découvertes par les trois scientifiques notamment dans les mousses, fougères ou encore dans des orchidées. Pour cela, ils travailleront dans des arbres de 40 à 60 m de haut. Outre l’aspect scientifique, c’est aussi une véritable aventure humaine palpitante qui attend les scientifiques puisqu’ils s’apprêtent à vivre au rythme d’un camp de pygmées. Leur séjour au cœur de la forêt est prévu pour un mois.

 

 
MOTS CLES :  Sangha   2012   Entomologiste   Annoyer   Rca 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués