ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: Revue de la performance du portefeuille avec la Banque mondiale

Par Pacôme Pabandji - 17/07/2012

L’atelier de validation qui se tient en présence du ministre Abdou Karim Mekassoua durera trois jours

 

Le ministre centrafricain du plan et de l’économie, M. Abdou Karim Mekassoua a ouvert, le 16 juillet 2012, l’atelier sur la revue de la performance du portefeuille de la Banque mondiale en République centrafricaine. La cérémonie a eu lieu dans la salle de conférence de la CEMAC en présence du représentant résident de la Banque mondiale en RCA, M. Ibrahim Midou. Ledit atelier qui prendra 72 heures, a pour objectif de renforcer la performance et augmenter l’impact de développement du portefeuille; tirer des enseignements de l’expérience de mise en œuvre des projets afin d’améliorer l’exécution des opérations en cours et la qualité des projets en phase de préparation; renforcer l’appropriation par le gouvernement des projets financés par la BM; assurer un meilleur alignement du portefeuille avec les stratégies sectorielles et nationales de développement. Il vise à porter l’engagement de la BM qui, aujourd’hui est de 16 projets, évalués à environ 350 à 450 millions après l’approbation du conseil d’administration de cette institution financière.

 


© journaldebangui.com
Une vue des participants à l'atelier
Les 120 participants parmi lesquels des cadres de l’administration, les partenaires au développement, les membres du secteur privé et de la société civile, ainsi que les coordonnateurs des différents projets financiers par la BM en RCA, auront à échanger sur trois thématiques essentielles, que sont: les infrastructures; agriculture, éducation, santé et réintégration; et enfin gouvernance. Il y a lieu de souligner que chaque communication est suivie de discussion et d’échanges. Cette revue s’inscrit dans le cadre du Document de stratégie partenariat pays conjoint (DSPPC) de la BM pour évaluer les performances de son portefeuille dans les pays où elle intervient.

En somme, il sera question d’entrevoir les conditions d’accroissement du portefeuille de la BM en RCA, car selon M. Ibrahim Midou représentant résident de la BM, «nous entendons à travers ces travaux de la revue du portefeuille sensibiliser les différents acteurs sur le bien fondé de la mise en œuvre efficace des projets et du programme de la BM de manière générale, en vue d’accroitre la performance et l’impact sur les bénéficiaires en contribuant ainsi aux objectifs économiques et sociaux du gouvernement». Si jamais ajustement de l’engagement de la BM il y a, ce sera sans doute, le démarrage de la mise en œuvre du DSRP 2, avec la Facilité élargie de crédit (FEC) accordé par le FMI.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués