NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Le ministre de la Justice limogé

Par Pacôme Pabandji - 17/07/2012

A la suite du décret du président de la République, les populations de Bakouma ont manifesté leur joie

 

C’est en début de soirée du 16 juillet que le décret pris par le Chef de l’Etat centrafricain, limogeant le ministre de la justice et de la moralisation M. Firmin Findiro, a été rendu public. Aussitôt après un concert de casserole a eu lieu dans la ville de Bakouma. C’est la sorte que population manifestait sa joie dans la nuit. D’après les témoignages glanés ça et là, la population en avait marre des gaffes commises par ce dernier par le truchement de l’un de ses parents, sous préfet de Bakouma, M. Laurent Findiro. On lui reprocherait, des exploitations illégales des mines de la localité, des arrestations arbitraires orchestrées avec les responsables de la gendarmerie de Bakouma et bien d’autres faits.

 


© cap
M. Firmin Findiro, en juge
Selon un habitant de la localité contacté au téléphone avec en fond sonore, un vacarme assourdissant dû à la jouissance de la population, «la société CAWA Safari est victime de l’une des injustices de cet homme qui est limogé aujourd’hui alors qu’il a oublié que c’est grâce à cette société que de nombreux gens ont du travail. Il a fait arrêter les patrons et fermer la société. Aussi, la société AREVA a plié bagage donc le chômage fait son lit dans notre ville. Comme le responsable de notre malheur est tombé, on espère que ses complices ici seront bientôt démasqués et que la ville sera libérée de leur joug, c’est pourquoi nous nous réjouissons.» Cette célébration n’a duré que quelques heures.

Le même décret présidentiel lu sur les ondes de la radio nationale, annonçant le limogeage du ministre de la justice et de la moralisation, informait aussi de la disgrâce du Directeur général de la police centrafricaine M. Henri Wanzet Linguissara, ainsi que M. Joël Sinféi Moidamsé, général de police et chef de cabinet particulier du Chef de l’Etat qui est mis à la retraite. Aucune raison n’a été donnée à ces licenciements.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués