SOCIéTé  |    

Centrafrique: Un réseau de proxénètes démantelé à Bangui

Par Fleury Koursany - 05/07/2012

Ce réseau opère aux environs de l’hôpital communautaire, la Télévision centrafricaine, l’hôtel Azimuts… et serait parrainé par un chauffeur de taxi

 

Un réseau de proxénétisme a été démantelé dans la Capitale centrafricaine par les éléments de la Police nationale. Il opère dans les environs de l’hôpital communautaire, la Télévision centrafricaine, l’hôtel Azimuts… et serait parrainé par un chauffeur de taxi, un certain Romaric B. alias Basta. Le réseau ne fait pas de détails avec les clients qui arrivent à tomber les ses mailles. Selon un responsable de la Police nationale, c’est depuis quelque temps que ce réseau fonctionne et fait des victimes. La stratégie utilisé par le proxénète en question est assez double et change à chaque circonstance.

 


© ishtar-inanna.com
Un taxi servait de maison close (image d'illustration)
Tantôt, et en complicité avec les filles prostituées membres de ce réseau, le «6» ou «l’amour à la sauvette» comme cela se dit en Centrafrique a lieu dans son taxi. Dans ce cas, le client aura à débourser 500 FCFA pour le taxi en dehors de ce qui sera versé à la prostituée. Tantôt, c’est dans la chambre même de M. Romaric B. et dans ce cas, la facture est en nette augmentation. L’autre stratégie, c’est celle dite «Marlboro». Ce tabac, réduit en poudre est remis aux filles qui ont intérêt, si elles en trouvent la possibilité, à verser une petite quantité dans la bière de leur client de circonstance. Peu de temps après, celui-ci perdra connaissance et le proxénète Romaric qui suit de près l’évolution de la situation, aidée par la prostituée-complice se chargera de dépouiller le client de tout ce qu’il a. Après le coup de filet de la police, le méneur du réseau et son complice, un certain junior se trouvent dans les locaux de l’OCALD (Office Centrafricain de Lutte Anti Drogue).

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

les bunjou voko

Par lucien

29/01/2014 13:23

où est passé le temps où on baisait une belle wali sango à peau claire avec de grosses fesses pour 5 francs cfa

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués