SOCIéTé  |    

Centrafrique: Un hommage officiel à Mama Makounzi

Par Pacôme Pabandji - 05/07/2012

Mlle Pimenta Yapelego a regagné sa dernière demeure

 

Pimenta Yapelego alias Mama Makounzi, a reçu les derniers hommages de la population centrafricaine lors de la cérémonie officielle du 3 juillet 2012 au centre protestant pour la jeunesse à Bangui. Elle s’est déroulée en présence des responsables de Radio Ndeke Luka, du ministre de la Jeunesse, des arts et de la culture ainsi que des cadres et du président de la fédération centrafricaine de théâtre ainsi que des artistes. Il y avait là aussi quelques députés et d’une foule importante. [i «Un artiste ne meurt jamais» dit-on. Pourtant, Mlle Pimenta Yapelego, ou Mama Makounzi, a regagné sa dernière demeure.

 


© journaldebangui.com
Le ministre de la jeunesse et des Sports aux obsèques de Mama Makounzi
Les différents témoignages des amis, parents et connaissances de la défunte, ont démontré que la disparition de Mama Makounzi est une grande perte pour le monde de la culture centrafricaine surtout celui de la comédie. D’abord le président de la fédération centrafricaine a souligné le fait que le gouvernement, se basant sur un vide constitutionnel, a abandonné les artistes. Ainsi, «pour des maux de tête ou de ventre et faute de soin, l’artiste meurt». Selon lui, le ministère avait pris une initiative selon laquelle des artistes pouvaient bénéficier des premiers soins gratuitement dans les centres hospitaliers. Or, cela ne reste qu’au niveau des textes. M. Jean-Pierre Adoum, producteur artistique, a pour sa part rappelé aux autorités le fait que, pendant que les artistes sont dans un besoin impératif, elles les abandonnent mais c’est plus tard aux obsèques de ces derniers qu’on les aperçoit, ce qui a été applaudit par le public. Le député de la première circonscription du 5ème arrondissement de Bangui M. Hyppolyte Mayer a pour sa part, réagit pour se défendre car selon lui, pour le cas de la maladie de Pimenta, il n’a pas été informé. Bref! Pimenta Yapelego communément appelée Mama Makounzi, est décédée à l’âge de 26 ans alors qu’elle connaissait une ascension dans sa carrière artistique. Paix à son âme!

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués