NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Mali: Tombouctou, cité en péril

Par Célia d'Almeida - 02/07/2012

L'Unesco a placé la cité des 333 saints et le tombeau des Askias sur la liste du patrimoine mondial en péril, mais les islamistes continuent de les détruire

 

Depuis trois mois, trois villes du nord du Mali sont sous occupation armée. Parmi elles, Tombouctou, cité millénaire des arts et de la science, classée au patrimoine mondial de l’humanité. Sa voisine Gao abrite elle un site qui se trouve sur cette même liste, le Tombeau des Askias. Ces deux sites sont aujourd’hui en danger. Le gouvernement du Mali et de nombreuses voix avaient appelés l’UNESCO à les protéger en les plaçant sur la liste du Patrimoine mondial en péril. C’est chose faite depuis hier, à l’occasion de la rencontre, à Saint Petersburg en Russie, du Comité pour le patrimoine mondial de l’Unesco. L’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture veut ainsi alerter la communauté internationale sur les dangers qui planent sur la ville mythique. «La décision vise à favoriser la coopération et le soutien en faveur de sites menacés par le conflit armé qui affecte la région», indique le communiqué de l’organisation. Le comité a également demandé aux voisins du Mali de «mettre tout en œuvre pour prévenir le trafic d’objets culturels en provenance de ces sites».

 


© lapresse.ca
Des islamistes d'Ansar Dine, un des groupes armés contrôlant le nord du Mali détruit les richesses de la ville (Image d'illustration)
Des manuscrits volés par des trafiquants
Surnommée «la cité des 333 saints» ou «la perle du désert», Tombouctou est inscrite au patrimoine mondial par l’Unesco depuis 1988. Elle a été fondée entre le XIe et le XIIe siècle, selon les documents, par des tribus touareg, et fut un grand centre intellectuel de l’islam et une ancienne cité marchande prospère des caravanes. Ses trois grandes mosquées, mais surtout des dizaines de milliers de manuscrits -dont certains datent de l'ère pré-islamique- témoignent de cette splendeur passée et de son âge d’or au XVIe siècle. Certains de ces manuscrits déjà auraient volés et envoyés à l’étranger par plusieurs groupes de trafiquants, selon l’UNESCO. Situé au cœur de la ville de Gao, le Tombeau des Askia, a lui été édifié en 1495. Le site qui symbolise la puissance de l’empire sonrai, l’un des quatre grands de la boucle du Niger a été édifié en 1495 dans la région de Gao. Il comprend notamment un tombeau pyramidal et une mosquée. Le Tombeau des Askias est inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco depuis 2004. La Liste du patrimoine mondial en péril est conçue pour informer la communauté internationale des conditions menaçant les caractéristiques mêmes qui ont permis l’inscription d’un bien sur la Liste du patrimoine mondial et pour encourager des mesures correctives. Une mission de l’UNESCO avait séjourné au Mali en mai dernier pour évaluer les menaces qui pèsent sur ces deux sites.

 

 
MOTS CLES :  Mali   Tombouctou   Askias   Patrimoine Mondial 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués