ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Gabon: Le New York Forum Africa veut penser l’Afrique de demain

Par Idriss Linge - 08/06/2012

L’évènement est une initiative est du New York Institute en collaboration avec le gouvernement gabonais, et devrait regrouper près de 600 personnes

 

Le New York Forum AFRICA qui débute ce 08 juin à Libreville au Gabon, s’inscrit selon ses organisateurs, dans une double perspective, celle de révéler, aux différents acteurs de l’économie mondiale, le potentiel et les opportunités du continent, tout en élaborant des solutions concrètes qui répondent aux principaux besoins de l’Afrique en matière de développement. L’évènement est une initiative de la Richard Attias & Associates en collaboration avec le gouvernement du Gabon, et est placé sous le Haut Patronage du Président Ali Bongo Ondimba. Il devrait accueillir plus de 600 leaders internationaux d’opinion, du monde des affaires, de l’économie et de la politique qui se mobiliseront autour de l’ambition commune de renforcer le rôle et la présence du continent africain dans l’économie mondiale. « Comme beaucoup de personnalités qui connaissent bien le continent qui m’a vu naitre, j’ai toujours été convaincu que le développement de l’Afrique était indispensable à la bonne marche du monde. C’est la raison pour laquelle j’ai organisé de grands événements internationaux sur le continent, au Maroc bien sûr, mais aussi en Afrique du Sud, en Namibie, à l’Île Maurice ou encore au Sénégal. Le New York Forum AFRICA a pour vocation de s’ancrer durablement en Afrique afin de réunir chaque année les forces vives de tout un continent » a fait savoir Richard Attias, président de Richard Attias & Associates, parlant de cette rencontre.

 


Le New York Forum Africa veut penser l’Afrique de demain
Au rang des invités attendus, Mohammad Yunus, le père fondateur de la micro finance, Shanta Devarajan, l’économiste en chef de la Banque Mondiale, des hauts responsables chinois et bien d’autres personnalités. La philosophie globale de ce forum repose sur l’idée selon laquelle bien que ce continent est l’objet de multiples promesses de croissance, l’Afrique doit encore relever de nombreux défis, en termes d’infrastructures, de formation, de sécurité alimentaire, de santé ou de stabilité. «L’Afrique subsaharienne est l’un des moteurs de la croissance mondiale, même s’il reste encore un petit moteur. Mais c’était le cas aussi de la Chine il y a 20 ans. Espérons que l’Afrique nous réserve la même histoire », a expliqué pour sa part, Andrew Burns du New York Forum Institute. Dans la continuité de cet événement, le 11 juin 2011, une journée spéciale sera consacrée à la problématique des femmes en Afrique dans le cadre du Dialogue for Action AFRICA organisé par la fondation Cecilia Attias for Women. La tenue de ce forum est cependant fortement critiquée par la société civile gabonaise, qui estime avoir été mise de côté dans ce contexte. Poursuivant une démarche de critique de la collaboration entre l’Afrique et la France, elle envisage de manifester ce jour contre la tenue du Forum. Les promoteurs du forum (un cabinet de communication), assurent eux, que leurs propositions se retrouveront sur la table lors de la réunion du G20, les 18 et 19 juin prochain au Mexique.

 

 
MOTS CLES :  New York   Forum   Africa   Gabon   Attias 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués