SOCIéTé  |    

Le PNUD a célébré la Journée mondiale de l’environnement

Par Pacôme Pabandji - 07/06/2012

Elle a été marquée par plusieurs activités dont une marche suivie d’une conférence-débat dans la salle des conférences du complexe Barthélemy Boganda

 

Le ministre de l’environnement et de l’écologie, M. François Naoueyama a rehaussé de sa présence, le 5 juin 2012, les activités marquant la célébration de la Journée mondiale de l’environnement en République centrafricaine édition 2012. Cette journée qui a pour thème « économie verte : en faites-vous partie ? » et co-organisée par le ministère de l’environnement et de l’écologie et le PNUD avec l’appui financier de l’OMS et de la FAO, a connu plusieurs activités dont une grande marche sur la colline de Bas-Oubangui suivie d’une conférence-débat sur le thème de l’année, dans la salle de conférence du complexe sportif Barthélemy Boganda.

 


© Journaldebangui.com
La journée a été marquée par une grande marche populaire
Le 5 juin de chaque année est institué par les Nations unies comme Journée mondiale de l’environnement. C’était lors de leur Assemblée générale de Stockholm en 1972, histoire de créer un espace d’échanges et de réflexion sur les problèmes qui minent l’environnement actuel dont la déforestation, la désertification, la destruction de la couche d’ozone par l’émission des gaz à effet de serre... Ainsi, tous les pays qui ont adhéré à cette vision mondiale de l’environnement célèbrent cette journée. Après que le 5 juin ait été institué, plusieurs actions sont menées à l’échelle mondiale parmi lesquelles le sommet décisif de Rio de Janeiro, en 1992 où d’importantes décisions ont été prises pour le bien être de la Terre et le développement. Le vingtième anniversaire de Rio (Rio+20) qui se tiendra cette année au Brésil aura pour grand enjeu le renouvellement de l’engagement de la communauté internationale en faveur du développement durable dans un contexte d’économie verte, d’où le thème « économie verte : en faites-vous partie ? » En République centrafricaine, quand bien même les défis à relever en matière d’environnement sont encore énormes, plusieurs initiatives tant privées que publiques sont mises en chantier pour l’amélioration de l’environnement. Au niveau du gouvernement, étant donné que la RCA s’est fixée l’objectif de « devenir un pays émergeant à l’horizon 2015 », d’importants efforts sont consentis en vue de l’atteinte de cet objectif, comme l’a signifié le ministre de l’environnement.

La manifestation de l’édition 2012 de la Journée mondiale de l’environnement en RCA a connu plusieurs activités. D’abord, une grande marche sur les collines de Bas-Oubangui où près d’une centaine de personnes y a participé, a eu lieu. Cette marche qui a été dirigée par le ministre Naouéyama lui-même, assisté de sa directrice de cabinet en présence du ministre des finances et du budget M. Albert Besse et du directeur de cabinet de la Présidence de la République, M. Michel Gbézéra Bria, a regroupé les cadres du ministère de l’environnement, les représentants des partenaires dont le PNUD, la FAO et l’OMS et les responsables des ONGs concernées par les questions de la protection de l’environnement. Ensuite, une conférence-débat sur le thème « Economie verte : en faites-vous partie ? » a été animée par le ministre Naouéyama et Mme Aline Malebangar du PNUD. Dans son exposé, le chef du département a fait le tour de l’enjeu mondial de l’environnement en générale, puis la situation centrafricaine. Il a insisté sur la nécessité d’un changement de comportement des fils du pays pour la préservation et la protection de la nature. Aussi, le membre du gouvernement a annoncé qu’une équipe de la télévision centrafricaine fera le tour de Bangui dans les jours à venir pour « filmer tous ceux qui jetteront des sachets plastiques par terre ou ceux qui seront retrouvés en train d’uriner dans des lieux non indiqués ». Quant à Mme Malebangar, elle a salué les efforts du gouvernement centrafricain et a réaffirmé la disponibilité de son institution, le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), à accompagner le gouvernement dans sa politique de l’environnement. Dans les débats, il s’est dégagé de manière générale une problématique, notamment celle des possibilités d’accès des ONGs nationales aux appuis tant de la part des partenaires que du gouvernement. Aussi, il s’est exprimé une nécessité de l’organisation de la Journée mondiale de l’environnement 2013 dans l’une des villes de province.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués