SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Danimon Armelle, fière d’être la nouvelle Miss RCA-France

Par Luidor NONO - 11/05/2012

Elle représentait le visage de la Centrafrique lors du gala humanitaire organisé par l’Ong Giving Back à Paris le 26 avril 2012 à Paris. Portrait

 

Elle pense que parler de soi est un exercice assez périlleux, mais elle a bien voulu se prêter au jeu des questions réponses pour dire ce qu’elle pense et dévoiler un pan de sa personnalité, affirmer des traits de caractère comme elle a joué le jeu lors du concours de beauté qu’elle a remporté haut la main. Avec le joli sourire éclairant son visage Mlle Danimon-Ngaba Nelem-ang Armelle est la Miss Centrafrique-France 2011. L’élection a eu lieu en octobre 2011 devant les membres de la communauté invités, un jury et les membres de sa famille (son père et sa sœur). C’est à l’issue de cette fête qu’elle a réalisé, mais trop tard, qu’elle aurait dû faire comme les autres concurrentes: inviter les collègues, amis et autres connaissances pour l’encourager à ce concours. Car la jeune dame, malgré ses 23 ans est assez timide et un brin réservée. Il a fallu qu’une copine du boulot la convainc de se jeter dans l’aventure. Elle a toujours rêvé comme toutes les petites filles d’être une miss, une reine, mais elle n’avait pas de visibilité avant de voir l’annonce du concours et que sa copine sénégalaise ne lui chuchote «tu sais, nous ne sommes plus si jeunes et ces choses là ne durent pas toute la vie». Il n’en fallait pas plus. Surtout quand elle pense à ce jeu là, d’autres pays ont plusieurs longueurs d’avance. «Il y a peu d’événements qui tournent autour de la Centrafrique. L’élection a été une occasion pour moi de participer à une manifestation en lien direct avec mon pays» affirme-t-elle pour justifier sa motivation à répondre à l’annonce et à s’inscrire au concours.

 


© facebook
Mlle Daminon Armelle, élue en 2011
Les mensurations idéales et surtout son mètre 80, elle a suivi tous les préparatifs avec assiduité jusqu’au résultat final. La jeune Centro a mis de côté basketset shorts pour adopter les poses sous les projecteurs et les flashs, pour s’intéresser à la mode et au design, construire un projet et y croire. Même si elle ne le réalise pas de suite, elle aura toujours le temps de s’y consacrer. «Je souhaiterais faire de la collecte de dons: jouets, matériel scolaire, vêtements etc. et les distribuer aux enfants malades ou orphelins. Je dois cibler des organismes qui pourraient appuyer mon projet de quelques manières que ce soient» explique-t-elle. Car elle voudrait bien venir en aide aux enfants. Quand on lui demande pourquoi les enfants, c’est d’une voix assez émue, qu’elle raconte sa propre enfance.

En effet, Armelle est née au Mali, mais sa mère n’a pas pu la garder et poursuivre en même temps ses études. Alors c’est la mort dans l’âme qu’elle sera confiée à sa tante à Bangui, étant encore bébé. Cette dernière lui a donné tout l’amour d’une mère. «Je n’ai jamais manqué de rien, j’étais en quelque sorte une reine. C’est l’occasion pour moi ici de lui dire toute ma reconnaissance», confie la grande fille qu’elle est devenue. A cinq ans, elle se rappelle avoir éprouvé une déchirure quand il a fallu retrouver papa et maman à Montpellier au sud de la France. Après, c’était Paris. Mais voilà, la vie a ses revers. Elle doit encore faire un choix, lorsque ses parents se séparent. Un choix qui l’oblige presque à arrêter ses études pour se mettre à la recherche d’un travail. Malgré la douleur, elle le fait avec abnégation pour son père et sa sœur. Est-ce cette sensibilité, ce mélange d’amertume, d’espoir, de volonté qui aurait séduit le jury de lui permettre de coiffer le diadème de reine et l’écharpe d’élue Miss Centrafrique-France cette année 2011?

 


© facebook
Avec ces deux dauphines
Les autres concurrentes n’en demeurent pas moins belles, mais le sort en a décidé autrement. Avec ses récompenses, Armelle espère rendre agréable son quotidien et celui de ceux qui l’entourent. Cette victoire, elle la prend comme un succès face à l’adversité. Pareil que sur un terrain de basket, sa disciple sportive préférée, comme d’ailleurs tous les «Centros». Sport national en Centrafrique, elle s’y adonne régulièrement avec son club d’Arcueil en banlieue parisienne. Ses coéquipières et elle ont même atteint le niveau d’excellence départemental. L’esprit de la discipline, elle l’exploite au quotidien et cela lui permet d’assurer ses tâches d’assistante et de télé-markettiste dans son bureau d’étude et, ses autres activités de représentation en tant que Miss.

 


© facebook
Elle représentait la RCA au gala humanitaire "Giving Back"
La Centrafrique n’étant pas très connue dans le milieu de la mode, la jeune dame ne manque pas les occasions, de montrer son joli visage et arborer un fier sourire dans toutes les manifestations pour lesquelles sa présence est nécessaire. A côté des autres miss qu’elle coiffe d’une bonne taille, on ne peut pas la louper. C’est ainsi qu’elle a pris part le 26 avril dernier, à Paris, au gala humanitaire de l’Ong Giving Back. Laquelle vient de lancer son programme de soutien «en ressources financières, humaines et matérielles des orphelinats et des structures sociales dans 14 pays dans le monde», dont une majorité de trouve en Afrique. Et c’est sur cette terre qui l’a vu naître que, Armelle ambitionne construire son avenir, «auprès des enfants», précise-t-elle. Le temps exerçant doucement son activité sur le vivant, elle continue de prodiguer des conseils à qui la sollicite. L'ambition étant de garder le contact, s’investir dans son travail. Armelle D. remet à plus tard sa reconversion quand la beauté, la taille et l’âge aidant, elle devra passer le témoin. Pour l’instant, elle écume les plateaux et les salons de beauté et les concours. Toujours avec Giving Back, elle s’envolera pour le Sénégal très bientôt. Et après, elle effectuera d’autres missions de représentation pour son pays.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués