SOCIéTé  |    

Bangui: Des familles délogées sur ordre du tribunal

Par Pacôme Pabandji - 28/04/2012

Plusieurs locataires ont été mis à la rue par la gendarmerie sur instruction du procureur de la République

 

La ville de Bangui a connu l’une de ses moments les plus mouvementés le jeudi 26 avril 2012. Plusieurs locataires ont été délogés par la gendarmerie sur instruction du procureur de la République. Parmi ces cas figurent celui de la famille Ngbalé au quartier Saïdou dans le 2ème arrondissement de la ville de Bangui et M. Léonard S. directeur d’une société au rond point du centre-ville.

Au quartier Saïdou, juste à côté de National Hôtel, la propriété de M. Moussa D. a été marchandée à hauteur de cinq millions (5 000 000) FCFA, à son insu par des personnes non encore identifié. Quelle n’est donc pas la surprise de ce dernier au moment du déguerpissement par les éléments de la gendarmerie. C’est ainsi que ses trois locataires occupant la propriété seront expulsés des enceintes qu’ils occupaient. L’une servait d’habitation et les autres pour activités commerciales. Selon M. S Soulemane, le premier locataire qui est responsable d’un étalage de grillade, c’est depuis 1988 qu’il louait les locaux de M. Moussa D. et il était en règle dans le payement de ses cautions. Curieusement, un groupe de jeunes encore non identifiés par les locataires, en complicité avec un certain M. Félix, a vendu toute la concession à Mme Marie T. résidant en France. Il se trouve que M. Félix l’un des escroc est le neveu de Mme Marie T. La famille de Mme Tondo qui assure l’interface entre elle (depuis la France) et les détrousseurs sont allés demander directement aux locataires la libération immédiate de la concession. Ce qui a été fait, car le lundi 23 avril, les locataires ont reçu des mises en demeure de huit jours du Tribunal de Grande instance de Bangui pour déguerpir les lieux. Ce qui selon M. S. Soulémane était relativement difficile, car étant commerçant, il fallait un peu plus de temps pour que lui et les autres occupants puissent s’établir ailleurs et libérer les locaux. Or, jeudi 26 avril dans la matinée, tous les trois locataires ont été mis dehors et leur portes barricadées par des éléments des forces de l’ordre. Un déménagement brusque qui a causé des dommages aux occupants de cette concession lors de l’expulsion manu-militari effectuée par les éléments de la gendarmerie.

 


© journaldebangui.com
Des effets jetés dans la rue au PK0 à Bangui, la capitale
Le deuxième événement c’est toujours le déguerpissement, cette fois-ci de M. Léonard S, DG d’une société dans l’immeuble New Matnana situé à côté de la pâtisserie Phélicia au PK0 de Bangui. Cet immeuble est la propriété de M. Cattin. Selon la version du DG, jusqu’en 1998 c’était la BDEAC qui occupait l’immeuble et cette même année, la BDEAC a été fermée par ordonnance du tribunal de Grande instance de Bangui. Mais, un certain M. Lanzou qui travaillerait au ministère des Finances se serait autoproclamé propriétaire de l’immeuble. Il l’aurait même vendu à M. Serge S. Pour cela, à la suite d’une plainte du ministère des Finances, les activités de M. Lanzou, se seraient arrêtées il y a déjà trois mois. Il serait entrain de croupir à la prison de Ngaragba en attendant son procès. Un procès qui aurait été reporté trois fois de suite. Dans cette affaire, selon M. Léonard S, c’est après le procès de M. Lanzou qu’il allait être décidé s’il devra sortir de l’immeuble ou non. A sa grande surprise, sur instruction du Procureur et du ministre de la Justice, les éléments de la gendarmerie sont venus l’expulser. M. Léonard S. a souligné par contre que son problème dépasse un simple déguerpissement. L’acharnement continue sur moi parce qu’ils savent que je détiens des dossiers compromettants. a-t-il confié. Des questions de procédure se posent dans tous les cas quelque soit les affaires. Une mise en demeure de huit jours dans une affaire d’escroquerie et le déguerpissement d’un avocat pendant qu’une procédure est en cours, allez donc savoir.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués