FOOTBALL   |     AUTRES SPORTS  |     SPéCIALE CAN 2013  |    

Olympisme: Mme Margueritte Kofio à la conférence des comités nationaux

Par Pacôme Pabandji - 20/04/2012

Elle est la présidente de l’Organisation des femmes centrafricaine (OFCA) et revient de Moscou en Russie

 

En sa qualité de membre du comité national olympique et sportif centrafricain (CNOSCA), elle a participé à la 18ème conférence internationale de l’association des comités nationaux olympiques qui vient se d’achever à Moscou en Russie. Ancienne sportive et passionnée du sport, Mme Marguerite Koffio siège au CNOSCA au nom de la femme centrafricaine. C’est en cette qualité qu’elle a été désignée par M. Jacob Gbetti, président du CNOSCA, pour représenter le comité olympique national à cette conférence internationale qui regroupe plus de 200 comités nationaux, et se tenait sous le thème: «Femme et sport».

 


© journaldebangui.com
Mme Koffio siège au CNOSCA au nom de la femme centrafricaine
Mme Koffio a représenté la femme centrafricaine à cette croisade internationale à un moment critique du sport féminin centrafricain. En effet, la réalité du sport féminin aujourd’hui en République centrafricaine est que les femmes ne s’intéressent pas ou presque au sport. Si au CNOSCA siègent quelques femmes y compris dans la commission nationale d’arbitrage, celles-ci sont quasiment absentes dans les instances fédérales des différentes disciplines sportives qui se pratiquent en République centrafricaine. Pourtant, une politique préférentielle est pratiquée à leur intention par les structures faîtières internationales du sport.

Néanmoins, à Bangui, des structures embryonnaires de sport féminin existent tant bien que mal. En ce qui concerne le football par exemple, le championnat féminin s’organise chaque année avec les dix équipes et les matchs se déroulent tous les week-ends sur le terrain de l’université de Bangui. Dans certaines disciplines telles que l’athlétisme, le basket-ball, le handball, etc., les talents ne manquent pas. Il suffit de les détecter, de les organiser et de les promouvoir par une politique adéquate. Gageons donc que la sollicitude des instances supérieures du football mondial et la présence de Koffio à Moscou permettront à la République centrafricaine de capitaliser les opportunités pour le développement du sport féminin au niveau national.

L’invitation du sport féminin centrafricain à Moscou est la deuxième du genre, après celle de Frankfort en Allemagne en 2011 sur l’implication des médias dans la promotion du football féminin, à laquelle avait répondu Mme Jeannette Imindji, ancienne responsable du football féminin au sein de la fédération centrafricaine de football.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués