SOCIéTé  |    

Centrafrique: Affrontements à Beni entre éleveurs peulhs et autochtones

Par Pacôme Pabandji - 18/04/2012

Quatre personnes tuées et plusieurs autres gravement blessées, c’est le bilan d’un affrontement entre des éleveurs peulhs et les habitants du village Beni dans la préfecture de l’Ouham Pendé au nord

 

De source locale, le village Beni a été le théâtre d’un affrontement sanglant entre éleveurs transhumants et habitants du village. D’après les informations à disposition, des éleveurs peulhs à la recherche du pâturage auraient campé tout près du village Beni. L’incident s’est produit au moment où les paysans sont allés chercher les bœufs qu’ils utilisent pour la culture attelée qui se seraient égarés parmi ceux des éleveurs. C’est devant la résistance de ces derniers que la situation a dégénéré en affrontement.

 


© senetoile.net
Les conflits devenus récurrents qui subsistent entre éleveurs et agriculteurs, ont une fois de plus défrayé la chronique
Un des éleveurs a sorti une arme et la population s’est soulevée. Dans l’affrontement, au total 4 éleveurs ont été tués et une dizaine de bœufs aussi. La gendarmerie de Paoua alertée, s’est rendue sur les lieux et a ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette affaire. Comme si cela ne suffisait pas, quelques jeunes du même village auraient tendu un piège aux éleveurs le 14 avril 2012 où ils auraient blessé grièvement 7 peulhs. La tension semble tendue dans la région car les villages avoisinants sont apeurés et les villageois restent terrés chez eux, craignant une éventuelle vengeance des peulhs qui, dit-on, ne laissent en général rien passé. Ce n’est pas la première fois qu’un tel acte se produit dans ladite préfecture car, il y a quelques mois, les éleveurs peulhs auraient décimé un village parce que deux habitants dudit village avaient peut-être volé des bœufs appartenant aux éleveurs. Cette situation a failli créer une crise étant donné que la colère de la moitié de la population de la zone s’est déversée sur tout éleveur qui osait se rendre dans la région. Il a faillu attendre l’intervention des autorités de Bangui pour calmer la tension.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués