SOCIéTé  |    

Bimbo: Un enfant de 2 ans est tombé malade en prison

Par source: RJDH - 15/04/2012

Cet enfant appartient à une des 6 femmes soupçonnées d’être de connivence avec le chef rebelle tchadien, Baba-Laddé et mises sous mandat de dépôt

 

Le garçon de 2 ans qui dormait avec sa mère à la maison d’arrêt de Bimbo, est tombé malade et a été accueilli au centre pédiatrique Emergency à Bangui. L’enfant fait la fièvre et la diarrhée. A l’hôpital, le docteur m’a fait savoir qu’il s’agissait d’une crise de paludisme et il m’a donné des médicaments, a expliqué la mère de l’enfant rencontrée à l’hôpital Emergency. Selon le régisseur principal de la prison de Bimbo, Roger Ngaka-Passi, la santé de l’enfant s’est dégradée parce que le major de l’infirmerie de la prison n’est pas en service actuellement. J’avais reçu l’autorisation du doyen des juges pour que l’enfant soit accompagné de sa maman et un agent des affaires sociales dans un centre de santé pour qu’il soit traité, a-t-il dit.

 


© RJDH
Même les enfants séjournent en prison
Interrogé sur la situation de ces enfants qui passent la nuit dans une prison en compagnie de leur mère, (deux de 2 ans et un autre 8 ans), le régisseur a fait remarquer que les infractions pour lesquelles ces femmes sont arrêtées sont trop lourdes, à savoir l’atteinte à la sureté de l’Etat et association de malfaiteurs, si bien que leur situation est compliquée. En tant que parent, c’est inacceptable de voir des enfants dans cet état surtout, que l’Etat centrafricain est signataire des textes internationaux qui protège les enfants, mais c’est la décision du juge, a-t-il regretté. Il est à signaler que l’Etat centrafricain signataire de la convention relative aux droits de l’enfant doit respecter l’article 24 qui stipule que: Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant de jouir du meilleur état de santé possible et de bénéficier de services médicaux et de rééducation. Ils s’efforcent de garantir qu’aucun enfant ne soit privé du droit d’avoir accès à ces services. Rappelons que ces femmes ont été arrêtées le 14 mars dans la préfecture de la Nana Gribizi après l’assaut des forces armées tchadiennes et centrafricaines contre Baba-Laddé et ses hommes.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués