DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

«Le statut des prêtres en débat»

Par Etienne Seguier/La Vie - 26/10/2010

«Le célibat est-il tenable dans l'Église de ce continent? Tandis que Rome multiplie les rappels à l'ordre, le malaise s'accroît parmi les ecclésiastiques africains»

 

Des prêtres réunis dans la cathédrale de Bangui votant une grève des sacrements, voilà une première à laquelle se sont livrés le 27 mai des clercs centrafricains ! Cet événement n'aura duré que vingt-quatre heures. Car les prêtres ont repris sous la pression des fidèles qui n'ont guère apprécié cet «arrêt de travail» inédit. Mais il témoigne bien de l'ampleur du malaise qui gagne l'Église catholique centrafricaine. Cette grève voulait exprimer un ras-le-bol contre le Vatican qui accuse les prêtres de ne pas respecter leurs vœux de célibat et de pauvreté. C'est une enquête menée à Bangui, l'année dernière, par Robert Sarah, secrétaire de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, qui est à l'origine de cette mise en cause. Cette visite semble avoir décidé Rome à taper du poing sur la table. Le 18 mai, le cardinal Ivan Dias, préfet de la congrégation, a adressé une lettre officielle aux prêtres centrafricains: «Votre conduite morale n'est pas toujours conforme à vos engagements à la suite du Christ, chaste, pauvre et obéissant (...) On ne peut plus nier ce que tout le monde connaît en profondeur.» À la suite de la publication de cette lettre, l'évêque de Bossangoa, François-Xavier Yombadje (52 ans) et l'archevêque de Bangui, Paulin Pomodimo (54 ans) présentaient leur démission. Acceptée par Rome, officiellement pour «des difficultés insurmontables à conduire les affaires du diocèse».

 


© http://pascal-ronzon.over-blog.com
La cathédrale de Bangui
Aussitôt, le Vatican nommait le père Dieudonné Nzapalainga, provoquant la grève des sacrements. Ce Centrafricain est connu pour ses qualités humaines, mais il a contre lui le fait d'être spiritain, et donc lié à un ordre missionnaire. Or les prêtres diocésains ne supportent plus que Rome leur préfère les missionnaires, encore majoritairement européens. Les deux dernières nominations épiscopales, en 2004 et 2005, ont désigné un spiritain allemand et un salésien belge. Il n'est pas simple d'analyser cette situation, car elle soulève plusieurs questions délicates. Tout d'abord celle des mœurs du clergé centrafricain. La lettre évoque à la fois les questions de chasteté et de pauvreté, deux registres différents. Lors de sa visite en Afrique cette année, Benoît XVI avait exhorté le clergé à mettre fin «aux scandales financiers et sexuels» qui ont terni l'image du catholicisme sur le continent. Le courrier du cardinal Dias pourrait ainsi inaugurer une plus grande attention de Rome sur ces questions. Mais des prêtres locaux soulignent que le célibat n'a pas la même valeur en Afrique, où il est difficile de ne pas transmettre la vie héritée de ses ancêtres. Le sujet mérite sans doute mieux qu'un rappel à l'ordre par courrier. Il gagnerait à être distingué de celui du détournement de fonds, un sujet sensible dans ce pays classé parmi les dix plus pauvres de la planète. «Le temps de la palabre a cruellement manqué dans la gestion de cette affaire», note ainsi un père missionnaire.

Autre pierre d'achoppement, l'opposition entre le clergé diocésain -centrafricain et les missionnaires. Les Centrafricains sont un tiers plus nombreux que leurs collègues. Mais, à l'inverse, sur les neuf évêques de la conférence épiscopale centrafricaine, dont deux viennent de démissionner, trois seulement sont issus du pays. À la décharge de Rome, les nominations récentes d'évêques européens l'ont été à l'occasion de la création de nouveaux diocèses, nécessitant l'apport de personnes expérimentées.

 


© photos-afrique.fr
Enfin, il ne faudrait pas oublier que l'Église catholique demeure la seule institution stable qui maintient un dispositif éducatif et sanitaire quand l'État s'avère souvent défaillant. Ce pays ne peut se permettre de vivre un affrontement entre missionnaires et clergé local. Selon un connaisseur de cette région, la sortie de crise pourrait peut-être émaner de la conférence des évêques d'Afrique centrale qui réfléchit à la nomination d'un médiateur.

Dernier enjeu, mais non le moindre: ce conflit annonce-t-il un durcissement de Rome vis-à-vis des prêtres africains ? Depuis trois ans, le Vatican est ainsi intervenu en excommuniant, en 2006, l'archevêque émérite de Lusaka, en Zambie, Emmanuel Milingo, qui avait poussé la provocation jusqu'à se marier et ordonner des prêtres mariés. Rome a sollicité l'année suivante la démission de l'archevêque de Bulawayo, au Zimbabwe, Pius Ncube, ardent défenseur des droits de l'homme et principal opposant au président Robert Mugabe. Il lui était reproché d'avoir eu une liaison avec une femme mariée. L'implication du cardinal Dias en personne dans le dossier centrafricain confirmerait la volonté de Rome de faire preuve d'une plus grande fermeté. Sa lettre, publiée le 21 mai, fait écho à celle du cardinal Hummes, préfet de la Congrégation pour le clergé. Il y précise que les -prêtres «impliqués dans de graves problèmes et des situations délictueuses» devront être «jugés» et «punis». Cette crise intervient enfin juste avant le second synode africain prévu du 4 au 25 octobre (le premier s'était tenu en 1994). A priori, le synode n'a pas prévu de se pencher explicitement sur ces questions ecclésiales, mais sur des problématiques de société autour de... «justice, réconciliation et paix». À moins que l'un des participants n'ose poser clairement le problème afin d'en discuter autrement que par échange de courriers.
 
MOTS CLES :  Prêtres   Afrique   Centrafrique   Rome   Pape 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués