INTERVIEW  |    

Sandra alias Miilshak Krml, une autodidacte, danseuse et chorégraphe

Par Yvan B./ www.banguiweb.com - 19/03/2012

La jeune centrafricaine étalera son talent lors de la semaine culturelle centrafricaine 2012 à Toulouse

 

Milshak, vous êtes danseuse Chorégraphe et professeur de danse Africaine et Hip Hop, pouvez-vous te présenter et nous raconter ton parcours?
Je suis Sandra alias Miilshak Krml Aka New génération, je suis centrafricaine résidente en France, j’ai 25 ans, je suis danseuse chorégraphe et chanteuse, actrice, comédienne à mes heures. Passionnée par la danse depuis mon plus jeune âge, c’est après avoir fini mes études en commerce international que je me suis lancée corps et âme dans la danse afro principalement. Autodidacte, je développe ainsi mon propre style et en mesure le succès petit à petit. Je suis ainsi sollicitée sur de nombreux événements (clip concours etc….). Je me suis illustrée lors de la nuit africaine au stade de France retransmise en direct sur France 2 aux cotés de Jessy Matador. Grâce à mon talent, je me produis sur scène avec de nombreux artistes africains et reggae dancehall de la scène internationale comme Xman, Sugar kawar et Dj MIKE ONE, mais aussi KRYS, Papa Wemba ou Werrason. Je participe aux clips d’artistes généralistes comme Marjorie M, Magic System, …

 


© Association Boganda
La danseuse passionnée a du potentiel
Quels sont les différents styles de danses que tu enseignes?
Ce sont les danses traditionnelles d’Afrique centrale (Ndombolo bikutsi gbaduma Ludu Ikoku) ainsi que le coupé décalé, le logobi, le kuduro, le zouk, kizomba et le reggae dancehall

Tu as dansé pour de grands noms de la musique africaine et caribéenne, comment ça s’est passé?
J’ai eu la chance et l’honneur de partager des scènes avec les grands noms du continent africain et caribéen tels que Le Molaré, Kim José Léma. Cela s’est bien passé, on appréhende toujours un peu face à des artistes confirmés, mais ils ont su me mettre à l’aise et m’intégrer dans la famille artistique dont ils sont issus. Et c’est merveilleux!

Comment définis-tu le concept de tes shows et spectacles?
Je n’ai pas de concept particulier, si ce n’est que je veux montrer au gens une autre facette de la danse (et des danseuses) que celle que l’ont voit actuellement. Je veux montrer aux yeux des gens que la danse est un art technique car, je tiens à préciser que la danse n’est pas un sport mais une activité artistique. Je peux dire que je définis mes spectacles comme des œuvres d’art qui aboutissent à la création d’œuvres dans lesquels mes facultés créatrices peuvent exprimer un idéal esthétique, c’est à dire relatif au sentiment de beauté. L’appréciation est donc primordiale dans mes activités artistiques et ce, selon deux points de vue.

 

Les quels
Du point de vue du spectateur, qui recherche toujours la notion d’émotion à travers ce qu’il vient voir. Du point de vue de moi-même la créatrice, qui, soumis à l’appréciation du spectateur traduit ses sentiments, pensées, idéaux, dans une perspective esthétique. Ainsi dans mes danses, cette notion artistique implique le fait que la danse existe avant tout pour être vue, appréciée et ce au moyen du «langage gestuel».

Quels sont tes projets pour le futur?
Je verrais ce qui s’offre à moi au fil du temps mais pas de précipitation je suis déjà chargée avec ce que je fais déjà (rires)

En tant qu’artiste, tu es invitée à la semaine centrafricaine qui aura lieu à Toulouse du 9 au 14 avril 2012, que représente cet évènement à tes yeux?
Je pourrais dire que c’est une plateforme d’échange pour moi car j’aurais l’occasion de rencontrer d’autres artistes m’imprégner de leur savoir faire et de leurs expériences et je pourrais apporter ma pierre à l’édifice pour œuvrer main dans la main avec des compatriotes pour ma mère patrie la RCA. Mais aussi avoir une visibilité auprès d’un certain public

Quel message as-tu envie de faire passer au public toulousain?
Je tiens à vous remercier pour le soutien que vous donnez à vos artistes. Je vous encourage à être parmi nous lors de la semaine culturelle centrafricaine et je vous envoie des milliers de bisous et vous à très bientôt dans la ville rose.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Miilshak Krml en spectacle Jeudi 12 et Vendredi 13 avril 20 h – 24 h
  • Salle des fêtes Lafourguette: 28, rue de Gironis 31100 Toulouse – Parking gratuit
  • Infos: 06 25 90 40 – 06 67 09 72 08 – 06 21 33 39 99

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués